16 septembre 2021

Répétition générale ou situation sans direction ?…

Les affairistes hygiénistes et leurs cyborgs boomers continuent donc à faire peur (“dramatisons madame” souffla le Préfet Tartarin…) en mélangeant les services hospitaliers (soins intensifs et réa, or dans celui-ci le malade n’est pas en situation de se faire interviewer pour quémander une piquouse n’est-ce pas…) masquant ainsi le fait qu’ils empêchent toujours et depuis le début les traitements précoces*. Tout en agitant non plus seulement la “quatrième vague” mais LA vague de “15 m” selon le GIERC (mais n’est-ce pas plutôt une vague, un tsunami, totalitaire qui émerge plutôt ?).

Maintenant “ils” veulent littéralement marquer les Français comme s’ils étaient des veaux (alors qu’il s’agissait d’une boutade gaullienne) mais comme nous sommes dans l’hyperréalisme intégral -la peinture ayant été par exemple réduite à mettre en scène le matériel pour en faire, la santé de son côté est donc devenue un vulgaire problème vétérinaire au même titre qu’une barquette de viande avec sa date de péremption de six mois (ou la nième dose ad vitam aeternam) avec passeport à la clé au clic vert ou rouge bien visible sur les immenses panneaux de points et de courbes projetés sur les écrans hologrammes (cette vraie peinture de l’art contemporain véritable) que l’on peut même voir de la piscine privée entre deux lignes de coke et trois jeunes et jolies courbes pan-sexuées ; le tout débattu le mardi au soir en “Conseil de défense” et entériné le mercredi matin au “Conseil des Ministres” en France ou  comment par un tour de passe passe (politique) “l’État français a disparu”.

Voilà pour le constat. Mais motus des élites plutôt “savantes” qui soit entérinent soit discutent du sexe des anges pour les plus lucides ou alors qui ne dit mot consent. Il semble bien cependant que la “rue” s’en rende compte et de plus en plus cherchant à s’enfuir de ce triangle des Bermudes (vortex redoutable) en renouant avec le Réveil de novembre 2918 qui avait été empêché tué dans l’œuf du fait de son manque de programme clair et de direction par les remugles néo-léninistes venus s’y agglutiner sur le tard mais heureusement aujourd’hui muselés par leur propre impéritie scientiste (mais “prolétarienne”).

Aujourd’hui cette “crise” endémique a enfanté un second œuf en attente de sa fécondation. Et au vu de ce qui se passe ces deux mois d’été c’est inédit; ou alors cela fait penser à ce fameux août 1914 lorsque la guerre avait été brutalement déclarée alors qu’il faisait si beau et bon pour compter fleurette et plus encore à “l’ombre des jeunes filles en fleur” et des coquelicots du bois joli…

Aujourd’hui la guerre, nouveau genre, “nous” a bel et bien été déclarée un 12 juillet 2021 par un Exécutif, exécutant, comme sa fonction l’indique, toute une panoplie d’ordres dictés par ce globalisme hypocondriaque à l’ego hypertrophié tant à force de se mouvoir dans le labyrinthe médiatique ses sbires ne font plus de différence entre leurs fantasmes et la réalité (comme l’exigeaient Deleuze et Foucault : le fantasme doit être réalisé et non pas refoulé) ce qui fait que ce processus de fabrication de “l’Œuvre” non plus “française” doit s’accélérer à coup de films catastrophes sanitaires et climatiques vécus en temps réel ou 4DX permanente (et le régime maoïste en remet une secousse supplémentaire en bonus dans “l’épouvante” comme en décembre 19).

Aujourd’hui “nous” voilà à nouveau au “front”, les jeunes envoyés au casse-virus y compris les “cadets” tant le régime vermoulu du quantitativisme hygiéniste scientiste affairiste lance ses dernières troupes dans la bataille qu’il a fomenté lui-même (comme dans toute bonne tyrannie) sauf que le temps ne roule plus pour lui lorsque les trois quarts de la population ne vote plus ou à l’inverse accepte de se faire piquer pour un hamburger ou une sauterie; un nihilisme populaire appliqué; la jeunesse qui meurt bien plus de cette injection expérimentale que de la maladie s’en va la fleur au fusil croyant participer à une expérience LSD tant vantée par les boomers alors qu’ils peuvent y laisser la peau, une attitude mentale propice à tous les embrigadements qui ont secrété les deux à trois centaines de millions d’assassinés du 20ème siècle (si l’on fait le compte global des deux guerres et des génocides racialistes et classistes) le plus “scientifique” pourtant qui soit.

Le tribunal international ad hoc qui sans doute aura à punir tous ces responsables coupables d’envoyer ainsi jusqu’à ces jeunes à la mort devra être sans pitié sa main ne doit pas trembler, même s’il s’agit de la si fascinante Milady. 

Ce n’est pas la seule perspective à effleurer mais comme le mouvement se prouve en marchant les propositions et positions s’affichent déjà et nous savons ce que nous ne voulons plus. A charge maintenant de reconstruire une nation effective au sens où la France ne doit plus être seulement la “fille aînée de l’Eglise” mais une Mère souveraine, celle-là même qui signale au Christ que les mariés n’ont plus de vin et malgré sa protestation (de se voir ainsi dérangé dans sa quiétude) Marie indique aux gens ” Tout ce qu’il vous dira faites-le”… Ou comment transformer l’eau du quotidien en vin pétillant et délicieux : la vie humaine, en dialogue, permanent, avec ce qui la dépasse. . Sans attendre de “sauveur suprême” cependant, ou la quadrature du cercle (Rhombe).

***

(*Réseau Sentinelles : “En France métropolitaine, la semaine dernière (2021s31, 2-8 août 21), le taux d’incidence des cas d’infection respiratoire aiguë (IRA) vus en consultation (ou en téléconsultation) de médecine générale a été estimé à 75 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [59 ; 91]).”

*”En France métropolitaine, la semaine dernière (2021s31, 2-8 août 21), le taux d’incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimé à 74 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [58 ; 90]).)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :