7 février 2023

La perfidie du chantage à “l’extrême-droite”

Il ne se passe pas un jour sans que les thuriféraires de la génuflexion robespierriste-léniniste, aujourd’hui recyclés dans l’alter-djihadisme chic (avec promotion qatari au Parlement européen…) fasse feu de tout bois non pas devant l’assassinat djihadiste quotidien de leurs “concitoyens” mais uniquement à l’encontre de certains patriotes ulcérés devant l’inaction des fausses forces de “l’ordre”, patriotes désireux de prévenir de façon musclée si nécessaire (mais pas plus le couteau de para toujours au fourreau) tout ce débordement lancinant des faux supporters de foot qui auraient été à la moindre incartade au pain sec et à l’eau (et sexuellement malmenés) dans les geôles d’Afrique du Nord cette pauvre contrée encore et toujours dominée par les juntes apatrides diverses et variées (récusant leurs racines Amazigh judéo-chrétiennes et le legs juridico-social français ) reléguées à la hâte par une décolonisation ratée.

Que les sbires de la LFI et affiliés soient las de servir de toutous serviles aux macroniens est une chose, mais de là à sans cesse tenter de faire d’une poignée d’identitaires agacés la base centrale d’un coup d’Etat à venir -comme tente de le faire croire également le gouvernement allemand en roue libre et va-t-en guerre, est bien facile, et fait plutôt penser à l’éternelle tactique stalinienne du “front contre front” amalgamant au fond tout ce qui n’est pas eux dans ladite “extrême-droite”qui d’ailleurs progresse ne leur en  déplaise dans les urnes malgré ces hurlements répétés au loup (que l’on libère par ailleurs de plus en plus victoire de l’ensauvagement tout azimut…).

Ces hurlements à la mort contre “l’extrême droite” ne seraient que peu de choses à vrai dire s’il n’y avait pas précisément cette volonté d’y amalgamer toute critique sur l’illégalité, mieux encore,  sur l’inconstitutionnalité de la suppression de fait des frontières d’une part, sur également d’autre part cette volonté scientiste et hygiéniste opiniâtre de nous museler pour rien, sinon un plaisir sadique programmatiquement théorisé par le néo-léninisme, aujourd’hui au service de la Secte SHAA.

Et sa violence politique exigeant d’emblée toutes sortes d’interdictions (alors que juridiquement ces groupes qui patrouillaient n’ont rien “ratonné”) fait exprès de faire de plus en plus peur pour masquer dans tous les sens du terme leurs diverses exactions contre le pays qu’ils détestent en réalité et surtout pour exiger du pouvoir macronien qu’ils servent si servilement des moyens de répression milicienne exigés constamment par leurs créatures obséquieuses hantant de leurs ciseaux pour censure les médias de grand chemin.

Bientôt le moment où toute possession de chien non vert sera interdit et pourchassé… Et rira bien qui pourra rire…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :