De la cuistrerie électoraliste

Après le communiste Gayssot et sa loi scélérate du 13 juillet 1990, le vertueux PS veut donner un tour de vis supplémentaire à nos libertés en essayant d’interdire aux Français, par la coercition d’Etat, d’exprimer librement leur pensée !

Serait-ce donc, pour des gens qui supportent mal la critique des crimes contre l’humanité perpétrés durant 75 ans (et plus) de socialisme réel, une nouvelle tentative de blanchiment de la mémoire de leurs faux dieux assassins?

Quant à Jacques Chirac, l’un des plus fervents supporters de l’entrée de la Turquie dans l’UE, quelle mouche sénile l’a-t-elle piqué, en Arménie, pour enjoindre ainsi la Turquie de se grandir en reconnaissant le génocide arménien ?

Si la question de la reconnaissance du génocide arménien doit, certes, être clairement posée, il n’en reste pas moins que cette façon de procéder, à gauche comme de la part du chef de l’Etat en fin de course, relève de la cuistrerie.

Librement !

7/10/2006

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

689 vues

Tous les articles de

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.