Un mariage Royal aux Marquises

Ségolène Royal avait confié dans son livre « Maintenant » son désir de s’unir à François Hollande en Polynésie, à l’invitation de son président Oscar Temaru. En ces temps de campagne électorale, c’était impossible : la tourmente politique est une maitresse exclusive.

Pourtant, devant la fatigue qui creusait les traits de sa compagne, devant les obligations et les attaques qui en raccourcissait les nuits, le sang de François Hollande n’a fait qu’un tour. Quel meilleur fortifiant qu’un mariage au soleil des tropiques ?

L’organisation a été parfaite

Le voyage était censé prendre la forme d’une tournée en Polynésie. Un discours fondateur sur l’éducation républicaine en milieu tropical devait être prononcé à cette occasion au collège jésuite Charles Hasard-Blond de Taiohae, sur l’île de Nuku Hiva.

A l’aéroport pourtant, Ségolène avait tiqué. Pourquoi leurs enfants les accompagneraient-ils ? « Bah, un peu de soleil ne leur fera pas de mal » avait rétorqué François, le plus sérieusement du monde.

Flanquée de sa tribu, Ségolène potassait son discours, décryptait les petites phrases du camp adverse, soupesait les sondages. « Elle a la tête dans le guidon , tant mieux » souriait Marianne James, témoin du mariage secret, avec l’acteur Philippe Torreton.

Les conspirateurs jouaient serré : rien ne devait s’ébruiter, « ça flanquerait tout par terre » soupire Sylvie Testud. La comédienne avait failli tout ébruiter. Invitée chez Karl Zéro, asticotée par l’animateur, elle avait avoué à demi-mot le projet. Mais le caustique animateur, ému par le romantique de l’affaire, avait accepté in extremis de rompre avec ses habitudes et de ne pas diffuser l’information.

Le scénario était bien rodé : invitée à prendre place dans une pirogue à balancier pour se rendre sur l’îlot ou aurait lieu son discours, Ségolène Royal était partie pour sa campagne, accompagné de son compagnon. Mais au lieu du collège jésuite, c’est une plage paradisiaque qui attendait la candidate socialiste.

Massée à l’huile de Monoï

Les futurs mariés, accueillis sur la plage par les villageois au son des ukulélés et des vivats de leur famille ont l’air ravis. Ségolène Royal est alors invitée dans le « fare bambou » pour y être apprêtée par les femmes du village. Massée à l’huile de Monoï, elle est maintenant vêtue en Princesse tahitienne.

Clin d’œil à l’actualité, les habitants avaient déployé un grand drapeau bleu-blanc-rouge, en entonnant une marseillaise du plus bel effet. Car c’est un mariage civil, orchestré par Oscar Temaru, qu’avait prévu François Hollande. Le mari, coiffé d’une très seyante couronne de fleur, était bien le baromètre de la bonne humeur. C’est d’ailleurs à son initiative que la pièce montée aux fruits exotiques a fini comme projectile pour une énorme bataille pâtissière. Laurent Fabius, invité surprise, en a d’ailleurs fait les frais. Difficile de reconnaître le visage de l’ancien premier ministre sous la chantilly et l’ananas !

La cérémonie, elle-même courte et émouvante aux dires des participants, met fin à une « incongruité » selon un conseiller de la candidate : Ségolène Royal, en cas de victoire électorale, aurait fait rentrer le premier couple non marié à l’Elysée. « Les français ne sont sans doute pas murs pour cela » répétait la candidate ces dernières semaines.

De son côté le candidat de l’UMP Nicolas Sarkozy dénonce une « peoplisation inacceptable de la vie politique », regrettant « l’instrumentalisation d’un évènement privé à des fins électorales »

François Bayrou s’est dit « indifférent à l’affaire » et Jean-Marie le Pen s’est déclaré satisfait de la « régularisation d’un couple de fait, mais aussi politique ».

Les photos du mariage ont été achetées par AOL, que vous retrouverez sur la chaîne célébrité tout au long de cette semaine. Les bénéfices seront reversés à la fondation Jeanne d’Arc pour l’éducation militaire des jeunes filles lorraines nécessiteuses.

Yann Ballot

Poisson d’avril !

Avouez que vous avez bien failli y croire…

Nous devons ce Scoop à Marc Brzustowski, que nous remercions chaudement

Menahem Macina 1/4/2007

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

757 vues

Tous les articles de Menahem Macina

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.