Le Liban face à la terreur islamo-syrienne

Le « camp de réfugiés » habité par plus de trente mille personnes d’origine palestinienne a été vidé de la plupart de ses habitants, depuis le déclenchement des hostilités entre d’une part l’armée libanaise, et de l’autre l’organisation terroriste du Fatah al-Islam, et l’exode massive que ce conflit a provoqué. L’objectif de l’organisation est clair : la destruction de l’Etat d’Israël à partir du territoire libanais, un objectif donc quasi-identique de celui du Hezbollah chiite pro-iranien. La seule différence : le Hezbollah est libanais et chiite, le Fatah al-Islam est palestinien et sunnite. Une autre différence non moins importante : le Fatah al-Islam est une jeune organisation, et il semble que les Libanais aient tiré une leçon de l’expérience du Hezbollah, parti politique armé, autonome à tel point qu’il est capable de déclarer la guerre et de prendre en otage tout un Etat pour le compte des mollahs enturbannés de Téhéran.

Il semble que le gouvernement libanais considère sa lutte contre ce petit groupuscule (250 membres selon le gouvernement libanais) comme un test, car la prochaine étape pourrait être le Hezbollah. Par ailleurs, le Secrétaire général du Hezbollah, cheikh Hassan Nasrallah, a parfaitement compris le message de Siniora et c’est pourquoi il a décidé de faire profil bas tout en se gardant de condamner formellement l’action du groupuscule sunnite.

En second lieu il convient de souligner qu’aussi bien les médias arabes régionaux que les médias internationaux ont unanimement manifesté un intérêt bienveillant pour le gouvernement libanais et son armée. Quant aux dirigeants occidentaux, ils ont, à l’instar de leurs homologues arabes, manifesté leur solidarité avec le gouvernement de Siniora dans la lutte contre le terrorisme. Pourtant, l’intervention « chirurgicale » de l’armée libanaise a fait des victimes civiles innocentes parmi les « réfugiés » du camp de Nahr al-Bared.

Et il n’y a aucun doute que si la même opération avait été exécuté par l’armée israélienne, l’Etat hébreu aurait été bombardé de messages de protestations de la part des chancelleries occidentales qui l’auraient au mieux accusés de commettre des actes « irresponsables, démesurés et disproportionnés ».

La vie de tout être humain est sacrée, le devoir national de tout Etat qui se respecte est de défendre la sécurité de ses citoyens. Arrêtez-moi si je dis des bêtises.

Notes


(1) En arabe : « Conquête de l’Islam ».
(2) En arabe : « Perspectives ».

Masri 13/6/2007

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 186 vues

Tous les articles de Masri

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.