La guerre civile chez les Palestiniens

A Gaza, le pouvoir est entre les mains du Hamas qui a liquidé un grand nombre de dirigeants du Fatah et occupent des endroits stratégiques. Côté Fatah, les rescapés des carnages se sont sauvés en Egypte via le poste frontalier de Rafah.

A Jérusalem, un ministre israélien (1) a déclaré que son pays acceptera l’acheminement dans la bande de Gaza d’aide alimentaire et autres fournitures de première nécessité afin d’éviter une crise humanitaire.

De leur côté, les Etats-Unis qui reconnaissent Mahmoud Abbas comme seul représentant du peuple palestinien, se sont engagés – par le biais de leur consul général à Jérusalem, Jacob Walles – à faire lever l’embargo sur l’aide internationale aux territoires palestiniens à la suite de la formation du nouveau gouvernement palestinien qui ne comprendra aucun ministre lié à la milice islamiste, a rapporté l’agence de presse américaine Associated Press. Les Etats-Unis – tout comme l’Union européenne – avaient décrété cet embargo à la suite de la victoire du Hamas aux élections législatives palestiniennes début 2006.

Parallèlement, malgré les propos apaisants de certains dirigeants des deux camps appelant au retour au calme et à la retenue, les violences se poursuivent dans les deux territoires, désormais devenus des entités politiques distinctes: la Cisjordanie entre les mains du Fatah, la bande de Gaza sous le contrôle du Hamas.

Sur le plan régional, Mahmoud Abbas a rejeté l’appel lancé par le Secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa en faveur d’une rencontre avec le chef du bureau politique du Hamas qui siège à Damas, Khaled Mechaal. « Nous ne discuterons pas avec des assassins », a fait savoir le chef de l’Autorité palestinienne. Durant de longues années d’Intifada où les miliciens du Hamas assassinait régulièrement des citoyens israéliens par des attentats suicides et des embuscades, Abbas les considérait comme des résistants. Il a fallu que ce soit le sang arabe qui coule pour que les dirigeants du Fatah, ainsi que leurs collègues arabes, ouvrent les yeux sur la réalité du Hamas : une organisation terroriste qui cherche à atteindre ses objectifs politiques par le chantage et la violence.

Note


(1) Avi Dichter sur Arouts 2.

Masri 17/6/2007

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 078 vues

Tous les articles de Masri

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.