Benhazir Bhutto, victime des islamophobes ?

Car il est tout de même possible d'établir quelques liens entre des sociétés faisant de plus en plus la part belle aux revendications les plus intégristes, et le fait que des pans entiers de celles-ci ne se satisfassent plus des miettes, voire des monceaux d'âmes arrachées peu à peu ou par secousses ; ils veulent tout, tout le pouvoir en supprimant les idiots utiles pour montrer déjà vers où le vent souffle.

Bhutto a cru qu'elle pouvait faire alliance avec les islamistes "modérés" pour évincer Musharraf du pouvoir, mais ceux-ci n'avaient plus besoin d'elle pour apparaître comme la seule alternative sérieuse au candidat des militaires. Ceux-ci se font maintenant rattraper par leur jeu cynique qui les a vus comme en Algérie préférer appuyer les islamistes que les démocrates ; tandis que ceux-ci restent persuadés que l'islamisme n'est que le produit de la misère et de la corruption alors qu'il est le seul visage de l'islam crédible face à l'Inde et à la Modernité.

Or il paraitrait que les vrais islamophobes seraient les islamistes si l'on suit la Vulgate puisqu'ils montrent un visage non conforme au concept vendu aux médias. Sauf que celui-ci est issu des générations d'intellectuels musulmans occidentalisés ou en voie d'islamisation comme peut l'être une partie de la gauche relativiste. Sauf que la réalité est tétue et souligne en fait que le vrai islam c'est celui des islamistes et que l'autre islam n'est que la version folklorique distillée de façon encore une fois dominatrice et péremptoire par une floppée d'ignares qui ne connaissent pas l'histoire de l'islam.

Mais, chut, il ne faut pas le dire, si l'on ne veut pas se faire traiter d'islamophobe : donc 2+2=5 et tout le monde est content (sauf Bhutto).

Lucien SA Oulahbib 27/12/2007

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 331 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Article Resiliencetv

 

Comments are closed. Please check back later.