29 janvier 2023
Non classé

Climat de peur en occident

Les citoyens, de ces contrées, où les devises sont très proches de Liberté, Egalité et
Fraternité, sont ils en sécurité et peuvent ils s’en remettre à leurs
dirigeants ? De cette question dépend l’avenir de leur tranquillité et
leur possibilité de jouir des valeurs qui ont confectionné leur
société.

Douze caricatures publiées en septembre 2005 dans un obscur journal
danois dénommé Jyllands-Posten, reprises pourtant par un journal
égyptien à grand tirage le 17 octobre 2005 sans provoquer, alors, la
moindre étincelle, ont suffi à démontrer toute la pusillanimité de
certains de ces dirigeants, qui ont pourtant mission de protéger les
valeurs communes, mais aussi leurs drapeaux et représentations
diplomatiques à l’étranger.

Ainsi, Jacques Chirac, lors de son entrevue avec Dalil Boubakeur,
Président du CFCM, a appelé « chacun au plus grand esprit de
responsabilité, de respect et de mesure pour éviter tout ce qui peut
blesser les convictions d’autrui » (sic). Pour apprécier cette
intervention à sa juste valeur, il suffit pour cela de tenter de se
remémorer ses condamnations des caricatures et prises de positions
anti-israéliennes (souvent à la limite de l’antisémitisme, sinon plus)
qui ont eu lieu dans les différents médias tricolores ces dernières
années !!! Le silence présidentiel fut, alors, la règle.

Pendant que son ambassadeur en poste en Grande Bretagne qualifiait, il
y a quelques années, Israël de « petit pays de merde », l’ambassade de
France en Algérie a déclaré avoir trouvé les caricatures
« choquantes » et compris « qu’elles suscitent la réprobation et
l’incompréhension parmi les musulmans, où qu’ils vivent »( re sic).
Quid, cependant, d’un soutien ferme et tangible aux victimes de
l’islamonazisme à travers la planète, seule idéologie dénoncée par ces
caricatures ?

Au Danemark, Carsten Juste (rédacteur en chef du quotidien incriminé)
-cependant certain de son bon droit à publier librement ce qui sied à
l’intérêt de son journal- a préféré faire marche arrière et présenter
des excuses : « ces caricatures ont manifestement porté atteinte à des
millions de musulmans à travers le monde, et c’est pour cette raison
que nous présentons aujourd’hui nos excuses et nos profonds regrets
pour ce qui vient de se produire ». Peut on lui reprocher cette volte
face, alors que revient en nos mémoires l’assassinat du cinéaste
néerlandais Théo Van Gogh et les menaces de mort proférées à
l’encontre de la députée et co-scénariste du film « Submission »,
Ayaan Hirsi Ali ? D’autant plus si l’on sait que ce film, tant décrié
par les islamistes, ne fut, par faiblesse, jamais plus projeté sur les
fréquences de ce monde occidental ?

Une autre lâcheté significative de la peur qui s’étend en Europe, est
celle du groupe commercial Carrefour qui n’a rien trouvé à redire au
boycott des produits danois effectué par l’un de ses franchisés en
Egypte. Sinon, que « (…) les magasins exploités par nos partenaires et
franchisés disposent d’une grande liberté d’action pour prendre des
décisions commerciales en fonction des situations locales afin de
répondre au mieux aux attentes des clients » !!! Quid de la solidarité
européenne et des valeurs sensées régir le commerce international ?

Nestlé, quant à lui, a choisi d’acheter un encart publicitaire en
première page du quotidien arabe Asharq al-Awsar montrant le sigle du
lait en poudre Nico, article phare de la société, avec la mention
indiquant qu’il « n’est ni produit au Danemark, ni importé du
Danemark » !!!

Que dire aussi des plaintes contre les quotidiens ayant eu l’impudence
de publier les caricatures, jugées blasphématoires par une ong
occidentale sensée défendre le rapprochement entre les peuples, et
donc entre les cultures ?

Tous ces actes de lâchetés, parmi tant d’autres, démontrent l’embarras
de nos démocraties face à la défense de nos valeurs et aux intérêts
individuels des personnes, des sociétés commerciales où des politiques
de chaque état membre de ce monde.

En face, l’unité contre ce mode de vie n’est plus à démontrer. La
communauté musulmane, ne formant qu’un par l’éducation et la
contrainte, est prête à l’affrontement car sûre de sa victoire.
Manifestations haineuses aux slogans assassins ; drapeaux foulés et
brûlés ; représentations diplomatiques vandalisées puis calcinées ;
exigences d’excuses et demandes de législations réprimant les
libertés…N’y manquent plus, à ce palmarès, que les atteintes aux biens
et personnes. Ou presque.

Face à l’inertie des responsables européens, déconcertés par
l’expression de cette menace bien palpable, le monde musulman se
ragaillardit et nous promet d’autres actions devant assurer la
suprématie de sa civilisation.

S’il est encore trop tôt pour que le choc de civilisation ne s’engage
réellement, l’incertitude quant à son déclenchement se réduit au
minimum. Ce qui doit inquiéter tous les démocrates, et les obliger à
bousculer les positions craintives de leurs dirigeants respectifs.
Dans le cas contraire, ils seront responsables du devenir et du
désastre causé à leur société

Mais peut-être que la future puissance nucléaire iranienne, par la
dispersion de petites doses sales en nos régions occidentales, y
mettra fin plutôt que prévu, permettant ainsi un moindre mal pour nos
sociétés.

Cela dépendra, bien sûr, de la disponibilité de nos dirigeants à
courber l’échine
.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :