6 février 2023
Non classé

LE SURSAUT DE TOUS

La raison en est fort simple : nos syndicalistes, jeunes ou vieux, n’ont pas compris – ou, bien plus grave, refusent de comprendre – que leur vieilles lunes marxisantes sont à ranger au placard à balai. Ils feraient d’ailleurs bien eux-mêmes de les y suivre tant leur idéologie n’est plus qu’un nid à poussière !

D’où ma désignation de “dictature de la rue” pour qualifier les défilés bariolés et braillards auquel s’adonnent, sans frein et en toute indécence, des organisations syndicales croupions incapables d’apporter à l’ensemble des citoyens la moindre réponse viable en phase avec nos temps éminemment modernes.

Demain, la France entière va devoir une fois de plus subir, à plus ou moins grande échelle, les affres d’un désordre provoqué par quelques esprits échauffés qui auront, en exploitant adroitement l’ignorance du plus grand nombre, réussi à entraîner leurs concitoyens dans l’irrationnalité de leurs propres fantasmes !

Ecoeuré d’assister à un tel travail de sape sans qu’aucune voix forte ne s’élève vraiment, en particulier de la part de nos élites politiques, je ne peux donc me résoudre à une passivité qui, finalement, reviendrait à me rendre moi-même complice d’un gâchis national soigneusement mis en scène et prestement exécuté.

Aussi ne pouvons-nous plus compter, pour effacer tant d’opprobre, sur une classe politique qui n’a eu de cesse, souvent au mépris des Français “d’en bas”, de s’octroyer force passe-droits qui ont conduit sans coup férir à la déliquescence de la Nation française dont la survie, désormais, est suspendue au sursaut de tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :