7 février 2023
Non classé

Nouveaux actes antisémites à Lyon

Dans un communiqué, le CRIF Rhône-Alpes a invité “au calme” la communauté juive et a exhorté les autorités “à prendre des mesures fortes”, évoquant “une cascade de faits inquiétants depuis l’affaire Fofana”, le chef présumé du “gang des barbares”, soupçonné d’avoir enlevé, torturé et tué Ilan Halimi.

Lundi 6 mars à Lyon, un élève juif scolarisé dans une classe de 4ème du Collège Gilbert Dru a été agressé par quatre mineurs, qui ont été interpellés puis placés en garde à vue pour “violence en réunion et injures à caractère antisémite”, nous a indiqué le CRIF Rhône-Alpes qui a précisé que l’enfant se rendait en cours lorsqu’il a été frappé à coups de pied au visage. D’après l’organisation, la scène a été filmée par l’un des agresseurs. La victime a reçu une incapacité totale de travail (ITT) de cinq jours mais est retournée en classe le lendemain. Certains des quatre agresseurs sont scolarisés dans le même établissement que la jeune victime, a indiqué la police. Le recteur de l’académie de Lyon, Alain Morvan, a dénoncé une agression “d’inspiration antisémite” et a ouvert une enquête administrative. Il a porté plainte, au même titre que la famille du garçon. Le Maire de la ville a exprimé sa vive émotion et a apporté son soutien à la famille, indique le Progrès.

Une série d’actes à caractère antisémite ont eu lieu à Villeurbanne. Une lettre anonyme de menaces a été reçue par la synagogue de la ville, évoquant un projet d’attentat à la voiture piégée. Dans la nuit du 6 au 7 mars, la caméra de surveillance d’une école talmudique a été brisée. Un homme a été interpellé par la police et placé en garde à vue.
Par ailleurs, des plaintes ont été déposées par des parents d’élèves d’un collège de Villeurbanne pour des rackets organisés contre des élèves juifs.

Pour en savoir plus


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :