5 février 2023

Ce que j’ai compris de l’affaire Clearstream en lisant la déposition du général Rondot

1°/ Imad Lahoud, personnage louche d'après la déposition du général Rondot, "vend" la fausse liste à Jean-Louis Gergorin qui dirigeait dans les années 80 le centre d’analyse et de prévision du ministère des affaires étrangères et que le général Rondot a rencontré au Centre d’études de politique étrangère chapeauté auparavant par Thierry de Montbrial. Il est à noter que Dominique de Villepin travaillait à l'époque dans le même centre d'analyse que Jean-Louis Gergorin. Pourquoi celui-ci "achète" cette liste en 2003 ? Est-ce uniquement parce qu'il enquêtait sur l'affaire des frégates depuis longtemps ? Ou, (aussi), parce qu'il a vu le nom de Sarkozy et qu'il savait que cela intéresserait de Villepin et Chirac ? On est en 2003- 2004. A cette époque, les ambitions de Sarko sont très claires pour la présidentielle…

2°/ Imad Lahoud, informaticien véreux, se vante de pouvoir pénétrer le système numérique de Clearstream. Il sait que de Villepin "achèterait" une telle info, aussi charge-t-il la barque en y mettant le nom de Sarko, tout en le noyant parmi d'autres…Comme il connaît Gergorin, et qu'il doit sûrement l'impressionner, il lui "vend" le morceau…Par ailleurs Imad Lahoud se défend de cette possible accusation en disant au juge qu'il a en fait récupéré les codes de Clearstream en pillant l'ordinateur du journaliste d'investigation Denis Robert.

3°/ Se doutant un peu que la liste est scabreuse (mettant même en cause MAM via son conjoint dont le nom est cité au cas où celle-ci voudrait jouer à la Ségolène de droite…) puisque le général Rondot le dit et ce à plusieurs reprises, (en particulier à de Villepin en avril 2004), de Villepin et Chirac font mine de rien, (ne mettent pas au courant Raffarin, d'après l'édito de PL Séguillon le 4 mai sur LCI…ni Sarkozy, innocenté pourtant par la DST) et demandent de poursuivre, en sous-main, l'enquête, menée par Rondot pour vérifier la véracité de la liste parce qu'ils se disent que puisque l'affaire est de plus en plus ébruitée, il vaut mieux laisser faire la rumeur, le "buzz" comme disent les experts en com…C'est en tout cas ce que laisse entendre FOG dans son article du Point paru le 4 mai 2006 (p.36) en écrivant que de Villepin lui aurait personnellement dit, "mi-juillet 2004", qu'avec une affaire pareille Sarko était "fini".

4°/ Selon Rondot, Gergorin semble être soupçonné d'être le Corbeau…ce qui peut vouloir dire qu'il a demandé à Imad Lahoud de fabriquer la liste pour mouiller Sarkozy, (et par la bande MAM ), Sarko que de Villepin et Chirac accusent par ailleurs d'américanisme, ce qui pourrait déboucher sur le scénario suivant : comme il faut une légitimation à tout crime, dans cette hypothèse la falsification ne s'effectue pas pour vulgairement écarter Sarko de la course présidentielle, mais en vue de sauver la "politique arabe de la France", l'Etat gaulliste, bref, c'est pour défendre "l'intérêt national" que de Villepin et Chirac décident sinon de faire fabriquer ce faux, du moins de laisser faire, puisque Sarko semble être en fait être une "puppet" de Bush…

5°/ Chirac a renvoyé la bulle puante à qui de droit puisque selon la déposition de Rondot il y a eu en 2002, trois mois avant l'élection présidentielle, tentative d'accuser Chirac d'avoir un compte occulte dans une banque japonaise…

C'est tout ce que je vois pour l'instant comme hypothèses de travail. Quelle est la vraie ? Un peu de tout ? It's too close to call…

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :