28 janvier 2023
Non classé

La télévision officielle palestinienne incite à nouveau les enfants palestiniens au martyre

Elle ressort de ses cartons des vidéos destinées aux enfants palestiniens pour les inciter à se faire exploser pour rejoindre le « Paradis d’Allah »…Des vidéos programmées des milliers de fois entre 2000 et 2004 et que PATV ressort cette semaine. Démontrant le mépris qu’ont de la vie de leur propre population des dirigeants palestiniens dont le cynisme perdure. Et leur volonté cynique d’utiliser la mort d’enfants à des fins de propagande anti-israélienne : www.pmw.org.il

La semaine dernière PATV, la très officielle télévision palestinienne, a diffusé trois fois un clip qui avait flit floresse en son temps. On y voit un jeune acteur dans le rôle de Mohamed Al Dura, cet enfant tué au tout début de l’intifada au cours de tirs nourris de snipers palestiniens qui attaquaient un poste israélien dans la Bande de Gaza. La mort de cet enfant avait alors été attribuée sans la moindre preuve aux soldats israéliens par France 2 qui est revenu depuis sur ces affirmations en la personne d’Arlette Chabot.

Il n’en reste pas moins que cet enfant fait figure d’enfant martyr, assassiné par des soldats israéliens, par excellence dans le monde arabo-musulman et au-delà. Dans ce clip postmortem le jeune garçon est au Paradis des enfants et mène joyeuse vie, jouant avec un cerf-volant sur une plage puis dans un parc d’attraction aux pelouses impeccables bordées de roses. Le clip se termine sur une invitation lancée aux enfants palestiniens par un Mohamed Al Duar désormais éternellement heureux : « suivez-moi… »

Les paroles qui accompagnent ce clip, chantées par Aida, chanteuse populaire palestinienne, sont édifiantes. Un exemple : « Comme elle est douce l’odeur des martyrs
comme elle est douce l’odeur de la terre
dont la soif a été étanchée par le sang qui a jailli
du jeune corps… »

ou :

« j’irai sans peur et sans larmes…
j’irai à la place qui est la mienne au Paradis »

Un mot est dit également pour rassurer les parents de l’enfant…

Commentaire de PMW : « il s’agit-là de l’exemple le plus odieux de l’exploitation des enfants par l’Autorité Palestinienne. » PMW précise que ce clip a été réalisé par le ministère de l’Information et de la Culture palestinien ( sic). Mention effacée dans la version diffusée actuellement.
Autre clip scélérat sorti des cartons la semaine dernière : on y voit une fiction dans laquelle une femme palestinienne est tuée de sang-froid – par de la soldatesque israélienne, cela va de soi ! – sous les yeux de sa petite fille âgée de 5 ans. Celle-ci chante une complainte dans laquelle elle appelle sa mère défunte et lui dit qu’elle peut la rejoindre. Au Paradis, s’entend.

Des clips qui avaient été retirés de la programmation officielle palestinienne après que le Directeur de PMW, Itamar Marcus, les ait présentés en automne 2003 au Sénat américain provoquant de vives réactions de Sénateurs, notamment Hilary Clinton qui les avait qualifiés de « terrible maltraitance d’enfants » ou Arlen Specter qui avait parlé de « maltraitance civilisationnelle. »
Itamar Marcus estime que si ces clips sont rediffusés aujourd’hui, c’est que l’Autorité Palestinienne a choisi de se préparer à l’entrée des forces israéliennes dans le nord de la Bande de Gaza en utilisant les enfants palestiniens comme boucliers humains et objets de propagande. Yasser Arafat avait d’ailleurs déclaré en son temps à la télévision palestinienne qu’il « n’y avait pas de message plus puissant à envoyer au monde que celui d’un enfant palestinien mort. »

PMW précise que la campagne menée par l’Autorité Palestinienne auprès de ses enfants avait été couronnée de succès car « trois sondages réalisés par l’AP avaient montré qu’entre 70 % et 80 % des enfants palestiniens aspiraient au Shahada – martyre – . Et il y avait beaucoup d’enfants dans les zones de conflit qui y recherchaient la mort pour Allah. »

Comme le note PMW : « les différentes sociétés se préparent au conflit de différentes manières… »

Remarque : parmi ces enfants morts pour avoir recherché le martyre on ne trouve aucun enfant de notables palestiniens. La plupart d’entre eux font d’ailleurs des études à l’étranger.

Et, par ailleurs, le nombre de victimes civiles israéliennes reste bien supérieur au nombre de victimes civiles palestiniennes, en dépit de cette recherche active du martyre. Dans un conflit suicidaire et sanglant initié par les Palestiniens et qui n’a aucune raison d’être. Pour preuve le retrait israélien de Gaza et la volonté palestinienne de continuer à agresser Israël depuis cette terre pourtant qui était pourtant entièrement gérée par le gouvernement palestinien.

Une réflexion sur « La télévision officielle palestinienne incite à nouveau les enfants palestiniens au martyre »

  1. Ping : Terry

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :