6 février 2023
Non classé

BRIGITTE BARDOT : APRES LES ANIMAUX..LE HEZBOLLAH

On a perdu des potes et nous rentrons à la base le visage enlarmés et le coeur en berne.
Nous avons oublié la peur. Nous ne ressentons pas de haine. Rien que de l’injustice et une terrible envie de finir le boulot.
Notre erreur : On les a laissé trop faire… beaucoup trop faire depuis 1982.
Aujourd’hui, c’est un sac de noeud, il y en a partout et certains civils libanais les couvrent ! c’est incroyable ce qu’il se passe sur le terrain…
Aucun journaliste ne racontera cela. Je vous prie de me croire : c’est hahurissant.

Heureusement que cette bonne vieille Brigitte Bardot est là pour remonter le moral du Patron.
Continue de nous soutenir Brigitte…Mais je t’assure que nous épargnons aussi les animaux !!

Ci-dessous pour les lecteurs de Resilience, la lettre de B.B au ministre Israélien de la défense :
Message de paix ? ou demande de soumission ?
A vous de juger…

Lettre ouverte à Amir Peretz
Ministre israélien de la Défense

Monsieur le ministre,

Je tiens, en mon nom propre et au nom de ma Fondation, à vous supplier de faire cesser immédiatement les attaques, les bombardements qui touchent et tuent le peuple libanais.

Le monde retient son souffle, et nous sommes en pleurs à la vue des dizaines de civils, hommes, femmes et enfants, victimes des combats menés, sous vos ordres, par vos soldats.

Vous le savez, la France condamne fermement les frappes meurtrières de Cana et je rejoins notre Premier ministre lorsqu’il affirme « la violence appelle la violence ».

Vous vous présentez comme un « homme de Paix », mais votre inflexibilité nous renvoie plutôt l’image d’un homme de guerre !

Il n’est pas possible de tolérer l’intolérable, de tenter de justifier l’injustifiable, non, l’homme se doit de faire preuve d’un minimum d’humanité.

Bien sûr, votre peuple a terriblement souffert, mais cela ne lui donne pas le droit de semer la mort sans discernement.

L’holocauste est la démonstration absolue de la folie de l’homme, sa capacité à massacrer d’autres hommes, sans aucun scrupule, aucune recherche de pardon… tout cela au nom d’un Dieu ou d’une religion !

Lorsqu’on a survécu au génocide peut-on, à son tour, se conduire en tyran ? Je ne le crois pas, ou alors, c’est que l’histoire n’a servi à rien, que l’horreur est sans fin.

En quelques jours, vos bombardements ont tué des dizaines d’innocents et ont provoqué la plus grande catastrophe écologique qu’ait connue la Méditerranée… Savez-vous où vous mènera cette surenchère meurtrière ?

On me reprochera sûrement cette lettre, peu importe, se taire c’est être complice paraît-il et je ne veux, en aucun cas, être complice de cette folie dévastatrice.

Monsieur le ministre, le monde est tourné vers vous aujourd’hui, ne soyez ni aveugle ni sourd, entendez nos appels au cessez-le-feu.

Etre un « homme de paix » c’est bien plus que de le déclarer… Il faut aujourd’hui le prouver !

Je place mon espoir en vous et adresse mes prières aux victimes libanaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :