6 février 2023
Non classé

REVUE DE PRESSE (Proche-Orient) DU LUNDI 15 JANVIER

Barzan al-Tikriti et Awad al-Bandar pendus en Irak.

Barzan al-Tikriti, ancien chef des services de renseignements irakiens et demi-frère de Saddam Hussein, et Awad al-Bandar, ancien chef du Tribunal révolutionnaire irakien, ont été pendus peu avant l’aube lundi 15 janvier, a annoncé le procureur Mounkiz Faroon. Les deux hommes avaient été condamnés à mort par pendaison, en compagnie de Saddam Hussein, pour le massacre de 148 chiites dans le village de Doujaïl en 1982.

Deux collaborateurs du Premier ministre irakien ont confirmé que les exécutions avaient eu lieu en présence de témoins. Le porte-parole du gouvernement Ali al-Dabbagh a tenu une conférence de presse dans la journée du même jour lors de laquelle il a officiellement annoncé la mort des deux bourreaux de l’Irak baasiste, a rapporté la chaîne qatarie arabophone Al-Jazeera.

Les deux condamnés devaient initialement être exécutés en même temps que Saddam Hussein. Mais les autorités irakiennes avaient décidé de procéder à la seule exécution de l’ancien raïs irakien lors de ce que le conseiller irakien à la Sécurité nationale Mowaffak al-Rubaie avait qualifié de “jour spécial”.

Ahmadinejad prône une alliance anti-américaine avec des “pays révolutionnaires”

En visite officielle au Nicaragua, le président iranien extrémiste Mahmoud Ahmadinejad a exprimé dimanche 14 janvier sa volonté de constituer une coalition anti-américaine avec les “pays révolutionnaires” d’Amérique du Sud, et a accusé Washington de masquer son échec en Irak en s’en prenant à des cibles iraniennes dans le pays.

Mahmoud Ahmadinejad était reçu à Managua dans le cadre d’une tournée en Amérique du Sud destinée à renforcer les liens de la République islamique avec les pays de la région opposés à Washington. A Caracas samedi 13 janvier, il avait annoncé en compagnie du président vénézuélien Hugo Chavez l’intention de leurs deux pays de financer des projets dans d’autres pays afin de lutter contre la « domination » des Etats-Unis.

L’Iran est mis au ban de la communauté internationale qui le soupçonne de dissimuler un programme d’armement nucléaire tandis que les Etats-Unis l’accusent de soutenir avec la Syrie le terrorisme en Irak.

Le président irakien reçu à Damas par son homologue syrien


Alors que la Syrie est accusée par Washington d’alimenter le terrorisme en Irak, le président irakien Jalal Talabani a été reçu dimanche 14 janvier à Damas par son homologue syrien Bachar el-Assad avec lequel il s’est entretenu de questions de sécurité, selon l’agence syrienne SANA.

La visite officielle de six jours qu’effectue en Syrie Talabani, un Kurde ayant vécu de nombreuses années en exil dans ce pays, est la première d’un chef d’Etat irakien depuis trois décennies. Le prédécesseur de Saddam Hussein, Ahmed Hassan al-Bakr, s’y était rendu en 1979, à l’époque où les deux pays, dirigés par des branches du parti Baas, envisageaient de fusionner en une seule nation.

La visite de Jalal Talabani intervient après les critiques adressées par le président américain George W. Bush à Damas et Téhéran, tous deux accusés de soutenir les insurgés irakiens. Dans un discours à la nation au cours duquel il a dévoilé mercredi 10 janvier sa nouvelle stratégie pour l’Irak, le chef de la Maison Blanche a également évoqué des opérations militaires pour interrompre des lignes d’approvisionnements vers l’Irak en provenance de Syrie et d’Iran.

Rice cherche à rassurer les Palestiniens


Arrivée la veille dans la région, la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice s’est efforcée dimanche 15 janvier de rassurer le camp palestinien de la détermination de Washington à s’impliquer davantage dans le processus de paix avec Israël, a rapporté l’agence de presse américaine Associated Press.

Soucieuse de renforcer la position du chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, considéré comme un “modéré”, dans la lutte d’influence qui l’oppose au Hamas, Rice a estimé qu’il était temps “de regarder vers l’horizon politique et de commencer à montrer au peuple palestinien comment nous pourrions avancer vers un Etat palestinien”.

Rice a par ailleurs apporté à l’Autorité palestinienne une aide de 85 millions de dollars destinée à former et équiper les services de sécurité proches du Fatah de Mahmoud Abbas. Son hôte lui a promis de son côté que ces fonds seraient “bien utilisés”, le rétablissement de l’ordre étant une nécessité après la flambée de violence qui a fait 35 morts.

Le Hamas reconnaîtra-t-il Israël ?


Le chef de la branche politique du Hamas, Khaled Mechaal, qui vit en exil à Damas, a reconnu mercredi 10 janvier, pour la première fois, que l’existence d’Israël est “un fait, une réalité”. Il a cependant indiqué que le Hamas ne reconnaîtra officiellement l’Etat hébreu que lorsqu’un Etat palestinien aura vu le jour dans les frontières de 1967.

Les propos de Mechaal ont toutefois été rejetés par le Hamas dans les territoires disputés, a rapporté le Jerusalem Post. La charte de l’organisation terroriste indique que son principal objectif est la destruction totale de l’Etat d’Israël et l’instauration d’un Etat islamique sur “toute la Palestine”.

Washington défend la détention d’Iraniens en Irak


La Maison Blanche a estimé dimanche 14 janvier que les Iraniens soutenaient l’insurrection en Irak et que les Etats-Unis avaient le droit d’agir parce qu’ils représentent une menace pour les Américains, a rapporté l’agence de presse américaine Associated Press.

Quelques heures auparavant, l’armée américaine à Bagdad avait annoncé l’arrestation la semaine dernière dans le nord de l’Irak de cinq Iraniens liés au corps d’élite iranien de la Garde révolutionnaire, qui finance et armes l’insurrection en Irak.

Le président George W. Bush espère isoler l’Iran et la Syrie, que les Etats-Unis accusent de soutenir le terrorisme en Irak. Il leur reproche de ne pas en faire assez pour empêcher des terroristes d’utiliser leur territoire afin de s’infiltrer en Irak.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :