7 février 2023
Non classé

Le Pen, l’homme qui refuse le pouvoir

Pour Jean-Marie Le Pen, “3.000 morts, c’est ce qu’il y a en un mois en Irak” et “c’est beaucoup moins que les bombardements de Marseille ou de Dresde à la fin de la Seconde guerre mondiale”.

Il estime que ces bombardements “étaient aussi des actes terroristes car ils visaient expressément des populations civiles pour faire capituler des militaires.” (Reuters)

Version Corrigée par mes soins (ce qu’il aurait dû dire) :

Les attentats du 11 septembre dont chacun s’accorde à penser qu’ils ont marqués un tournant dans les relations entre l’occident et l’islam, n’ont pas faits 3000, mais 6000 morts : les 3000 morts des attentats, auxquels il convient d’ajouter les 3000 américains envoyés à la boucherie en Irak pour venger les 3000 premiers.

En comptabilisant les morts irakiennes, on en arrive à un World Trade Center toutes les semaines…….

Passez la main Jean Marie. J’adore votre verve, mais Marine me semble mieux à même d’assurer un pouvoir que vous semblez refuser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :