7 février 2023
Non classé

Et maintenant ?

Parmi les premières mesures que le nouveau président tient à mettre immédiatement sur le métier, je découvre avec le plus grand intérêt la suppression des droits de succession pour 95% des ménages.

En effet, pour la droite nouvellement élue, cette initiative est juste “parce que quand vous avez travaillé toute votre vie, c’est pour vos enfants, c’est pas pour l’Etat”. Comment ne pas adhérer à cette révolution libérale ?
Mais aussi, pourquoi 5% des Français ne seraient-ils pas concernés par une telle mesure de salubrité publique ? Refuseraient-ils donc de travailler toute leur vie pour leurs enfants au seul et unique profit de l’Etat ?
Ou bien seraient-ils considérés, conformément à la pire des vulgates socialistes, comme d’affreux capitalistes ennemis du peuple qu’il faut punir pour avoir osé dépasser le niveau autorisé de richesses et, d’ailleurs, quel serait-il ?
Pour la droite contemporaine, justice fiscale et justice sociale vont de pair ! Mais pour tout bon libéral, la justice fiscale c’est la “flat tax”, c’est-à-dire le même taux pour tous et la justice sociale, c’est le socialisme !
S’agissant du service minimum dans les transports : “Nous lançons des choses dès l’été avec la balle dans le camp des partenaires sociaux”. Mais sans évolution des mentalités, ne va-t-on pas s’embourber grave ?
Enfin, de grandes conférences sociales (sic !) devraient avoir lieu à l’automne sur l’égalité salariale hommes-femmes, la Sécurité sociale professionnelle, la rénovation de la démocratie sociale et les conditions de travail…
D’avance, je souhaite bon vent à la nouvelle équipe qui s’installe et dont j’attends qu’elle fasse preuve d’une détermination particulière car, en politique, les occasions perdues ne se retrouvent jamais… Bien au contraire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :