6 février 2023
Non classé

Pendant ce temps au Proche-Orient…

L’Armée israélienne n’est pas parvenue à empêcher la contrebande d’armes et les tirs de roquettes depuis Gaza


L’Armée de défense d’Israël, Tsahal, n’est pas parvenue à protéger le pays des tirs de roquettes de terroristes depuis la bande de Gaza, et à empêcher des Palestiniens de faire passer des armes et des explosifs en contrebande sur son territoire à travers des tunnels depuis le territoire égyptien, selon le rapport annuel de l’organisme de contrôle du gouvernement israélien dévoilé mercredi 9 mai et présenté dans le quotidien Maariv.

Le rapport observe que les Palestiniens font passer en contrebande des armes dans la bande de Gaza depuis plus de 20 ans. Depuis le retrait de Tsahal de la bande de Gaza en 2005, Jérusalem estime que des Palestiniens ont fait passé des tonnes d’explosifs et de grandes quantités d’armes, dont des roquettes, à Gaza. Tsahal aurait enfin attendu trop longtemps pour s’occuper sérieusement de ces agressions meurtrières.

Livni au Caire pour parler de paix


La ministre des Affaires étrangères d’Israël Tzipi Livni s’est rendue au Caire, jeudi 10 mai, où elle doit s’entretenir avec le président égyptien Hosni Moubarak pour discuter du plan de paix d’inspiration saoudienne. Seront également présents pour cet entretien ses homologues égyptien et jordanien qui représenteront la Ligue arabe, a affirmé l’agence de presse égyptienne MENA (rien à voir avec la Metula News Agency).

Le plan de paix saoudien approuvé par la Ligue arabe propose une normalisation des relations entre Israël et les Etats membres de la Ligue en échange d’un retour israélien aux frontières du 5 juin 1967, la création d’un Etat palestinien avec pour capitale Jérusalem et le retour des « réfugiés » palestiniens dans l’Etat juif.

Démonstration de force de la police palestinienne à Gaza


Plusieurs milliers de policiers palestiniens ont commencé à se déployer mercredi 9 mai à Gaza, dans le cadre de la première phase d’un plan de sécurisation approuvé par le gouvernement, a annoncé un responsable palestinien à l’agence américaine Associated Press.

Quelque 3 000 policiers se sont déployés dans la ville. Les premières missions de la police seront de diriger la circulation et de combattre la criminalité, alors que l’objectif général est de mettre fin au chaos qui règne à Gaza, selon les autorités.

Le chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas (Fatah) a ordonné la mise en oeuvre de ce plan après une série de rencontres avec le Premier ministre Ismaïl Haniyeh (Hamas).

Washington prolonge d’un an les sanctions contre Damas


Le président américain George W. Bush a prolongé mercredi 9 mai d’un an les sanctions contre la Syrie, a annoncé la Maison Blanche. Ces sanctions avaient été imposées en mai 2004 en réaction au soutien apporté par la Syrie au terrorisme et à l’occupation du Liban, a rapporté le quotidien libanais anti-syrien L’Orient-Le Jour.

« La Syrie doit mettre un terme à ses ingérences au Liban », a souligné un haut responsable de l’Administration US après l’annonce de la prolongation des sanctions.

La minorité juive du Yémen sous la menace de rebelles chiites

Quelques familles juives parmi les rares à avoir choisi de continuer à vivre au Yémen, pays à large majorité musulmane, ont récemment fui leur domicile devant les menaces que des rebelles chiites font planer contre eux.

Des membres de la rébellion des Houti, appartenant à la minorité chiite des zaïdites, ont sommé les juifs de la province de Saada (nord-ouest) de partir dans un délai de 10 jours. Neuf familles d’un même village, Al-Salem, comptant au total 45 membres, ont rapidement obtempéré par crainte de représailles, a rapporté le site d’information chrétien La Croix.

Soucieuses de calmer les inquiétudes internationales concernant les menaces contre les juifs du pays, les autorités ont relogé ces familles avant de les transférer à Sanaa pour fuir les combats qui font rage entre rebelles et forces gouvernementales.

Un rival potentiel d’Ahmadinejad réélu à la mairie de Téhéran


Refusant de céder à la pression du gouvernement, le conseil municipal de Téhéran a réélu mercredi 9 mai au poste de maire Mohammad Bagher Qalibaf, considéré comme un rival potentiel du président ultra-conservateur Mahmoud Ahmadinejad, lui-même ancien maire de la capitale, a rapporté l’Associated Press.

Bien que conservateur, Mohammad Bagher Qalibaf apparaît surtout pragmatique comparé à Ahmadinejad. Or la mairie a servi de tremplin au président, élu en 2005, et Qalibaf semble jouir d’une forte popularité qui pourrait l’inciter à emprunter la même voie. La prochaine élection présidentielle devrait avoir lieu fin 2008.

La conférence de Charm el-Cheikh adopte un plan quinquennal pour l’Irak


Un « contrat international pour l’Irak », un plan quinquennal pour sortir le pays du chaos et de la banqueroute, a été adopté jeudi 3 mai à Charm el-Cheikh, rapporte le quotidien arabophone londonien Al-Hayat.

En marge de la conférence, la secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, s’est entretenue avec son homologue syrien, Walid el-Moallem. La chef de la diplomatie américaine a également rencontré son homologue iranien, Manouchehr Mottaki.

150 000 manifestants israéliens appellent à la démission d’Olmert


Au moins 150 000 Israéliens, majoritairement étudiants, ont manifesté, jeudi 3 mai, à Tel-Aviv, pour appeler le Premier ministre Ehoud Olmert et son ministre de la Défense Amir Peretz à démissionner à la suite de la publication d’un rapport accablant sur leur conduite de la guerre au Liban en 2006, a rapporté le quotidien de gauche Ha’aretz.

Au sein du parti Kadima, nombreux sont ceux qui appellent à la démission d’Olmert pour éviter la tenue d’élections anticipées et sauver leur formation. La numéro 2 sur la liste du parti majoritaire est la ministre des Affaires étrangères Tsipi Livni.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :