2 février 2023
Non classé

La pantalonade du gouvernement Sarkozy-Fillon

Comment ? On l’a dit mille et une fois : d’une part, en repensant tout le système de la Protection sociale, retraites comprises, avec comme point d’appui toute l’assurance mondiale, ce qui n’est pas rien, tout en faisant évidemment attention à ne pas s’enfermer dans un système de junk bond incontrôlable. D’autre part en transformant la SNCF en un Air France qui fait des bénéfices et donc paie certainement des impôts au lieu d’être un boulet dont le système de retraites repose sur la dette et non sur des gains.

C’est simple, clair, net. Cela ne se fera sans doute jamais. Pas avec ce gouvernement, mais j’adorerais me tromper comme le dit BHL en justifiant un jour pourquoi il a plutôt choisi Royal plutôt que Sarkozy.

Pour l’instant les évènements l’air de se répéter, parce que les choses ne vont pas assez mal. Air France allait en effet s’effondrer, comme Suiss air ou Air Italia, elle eut un statut autonome sous Rocard et privatisé sous Balladur. Certes Sarkozy se vante d’avoir pu redresser telle entreprise de micro-électronique (Thomson), sauf qu’ ici il ne s’agit pas de redresser momentanément telle entreprise, mais la France. Or, ce n’est pas avec des rustines que l’on répare un pneu qui a perdu toute sa gomme, mais on changeant la roue. En attendant qu’elle ne tourne.

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :