1 février 2023

Agression russe contre la Géorgie : le moment de vérité pour Sarkozy

Bien sûr, une telle interrogation semble absurde pour ces personnes qui pensent que le temps de la guerre est chose du passé. Et qu’il vaut mieux tout faire pour que cela se passe ainsi, quitte à négocier tout ce qui est possible, même si la partie adverse en profite pour demander plus au fur et à mesure qu’il observe une telle faiblesse s’afficher.

Mais penser ainsi est mal vu, la force et la faiblesse n’existent pas, pas plus que les bons et les méchants : il n’existe que des malentendus ou des circonstances atténuantes. Les peuples du Sud bénéficient déjà d’une telle latitude. Par exemple au Proche orient, en Amérique du Sud, surtout au Vénézuéla et en Bolivie. La Russie veut aussi en profiter : pourquoi pas ? On aura ainsi l’humiliation, mais celle-ci n’évitera peut-être pas la guerre. Prochaine cible : l’Ukraine ?…

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :