18 avril 2021

La manifestation amazighe du 14 Février réprimée à Rabat

Lu sur le site amazigh world. org : "Ce 14 Février 2009, à 15 heures, était prévue la manifestation pacifique de soutien aux détenus politiques amazighes à Rabat. Rappelons qu’après les événements des Universités et le soulèvement de Boumaln N Dades l’année dernière, beaucoup de militants amazighes ont été arrêtés, torturés, condamnés à de lourdes peines allant jusqu’à 12 ans de prison sans preuves irréfutables. C’est pour réclamer la révision de leur procès que les manifestants se sont donnés rendez-vous à Rabat, la capitale du pays pour réclamer justice.

Exemple d’arrestations que les caméras des Imazighen ont pu capter. (Ahmed Adghirni arrêté et torturé par les autorités marocaines). NB : plusieurs caméras sont confisquées par les autorités.

Mais en arrivant devant le parlement, lieu choisi pour la manifestation, un impressionnant dispositif sécuritaire accueille les manifestants: c’est la répression : aveugle, sans ménagement ni pour le sexe ni pour l’âge. Les manifestants venus de partout, ont été dispersés violement, battus, insultés ; beaucoup ont été arrêtés dont votre dévoué serviteur, malmené et relâché plus tard avec seulement des lunettes cassées.

Oui imazighen n’ont le droit de manifester que s’il le font pour la bonne cause : palestinienne et arabe !

Mais s’ils manifestent pour leurs droits bafoués de peuple autochtone d’Afrique du Nord, ils sont taxés de racistes, de sionistes et de traîtres par ceux-là même qui les colonisent et les oppriment ! Le comble de l’aberration. Imaginez un blanc en Afrique du Sud, du temps de l’apartheid, tenir les mêmes insultes à l’égard des noirs qui manifestaient pour l’égalité des droits ! Le parallèle est exact. L’apartheid, c’est comme ça qu’imazighen, peuple autochtone d’Afrique du Nord, qualifient le pouvoir qui les réprime au nom de l’arabo-islamisme, une idéologie raciste et exclusive comme en témoigne la constitution qui affirme que « le Maroc est un pays musulman dont la langue officielle est l’arabe et faisant partie du  Grand Maghreb Arabe ». Tout est dit. L’amazighité du Maroc, attestée par l’histoire, l’anthropologie, la linguistique mais aussi et surtout par les populations amazighophones encore largement majoritaires actuellement, de l’ordre de 75% de la population, est de fait exclue à la barbe de toutes les générations des droits de l’homme que le Maroc a pourtant ratifié !

Pour les tenants du pouvoir, Imazighen (les berbères) ? Oui « c’étaient les premiers habitants d’Afrique du Nord. »

Mais où sont-ils passés ces premiers habitants ? Morts ? Emigrés ?

Non, devenus « arabes » Parce que musulmans !!! Leur culture, leurs arts ? Juste bons à amuser les touristes et pour les musées.

 Même quand ils ne parlent que la langue de leurs ancêtres imazighen !

Ceux qui affirment que le Maroc est un pays démocratique pêchent par ignorance ou par d’intérêts.

Le nouveau Maroc ? Celui des nouveaux slogans comme la citoyenneté, la démocratie, ce sera pour un temps prochain. Peut-être lorsqu’il ne restera plus rien des imazighen, de leur identité. C’est tout simplement criminel ce génocide culturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :