30 janvier 2023

Dimanche 6 juin à 15h devant l’Ambassade d’Israël

(Il serait juste de manifester votre solidarité envers Israël ce dimanche à 15h devant l'Ambassade d'Israël.
J'y serais, off course).

Une flottille de mensonges

            Planifiée à l’ombre des madrasas, des officines terroristes  et des services de propagandes occidentaux en connivences médiatiques, ce dernier montage spectaculaire devant Gaza occasionnée par une flottille prétendument humanitaire, élaborée selon une recette goebbelsienne, vient d’illustrer un nouveau naufrage éthique, à grand tintamarre planétaire.
            Le véritable objectif.
 
            Dans ce torrent de condamnation unilatérale, le bruit d’une source ne se fait guère entendre, si ce n’est du ciel et des consciences honnêtes. Rappel du contexte que même la diplomatie française dut admettre concernant la situation humanitaire de Gaza, à savoir, qu’elle n’était en rien dramatique. L’aide  financière internationale s’y écoule comme un grand fleuve tranquille au point que la Bande de Gaza vit quasiment un boom économique.
             Par ailleurs, omerta politico-diplomatique oblige, les autorités européennes n’ignoraient pas que l’objectif de cette flottille pour Gaza était une savante provocation politicienne sous couverture « humanitaire », très tendance pour les opinions publiques en défaut de conscience. Cela constitua un permis d’agresser, et tuer si possible, les soldats chargés d’arraisonner la flottille (attaques sauvages de lynchage par les passagers armés du Marmaris, contraignant ces derniers à ouvrir le feu pour se défendre).
            Autre but recherché.
 
            L’empoisonnement par l’amour du mensonge (1) est devenu tel dans les sociétés arabes (religieusement médiévalistes) et les sociétés occidentales s’estimant civilisées ; dans leurs opinions publiques, travaillées en menterie avec la complicité politicienne -gauche et droite confondues-  nous venons d’assister à un énième avatar médiatique exaltant un déluge de haine contre Israël, et  de clouer au pilori du monde, cette insupportable et minuscule démocratie.
            Le monde devrait savoir que l’un des bateaux était chargé d’en découdre à coups de barres de fer et de couteaux contre les soldats israéliens venus les contrôler, afin qu’il y eut du sang, ce qu’affectionnent les barbaresques, drapés sous voile humanitaire, mais aussi les médias. Or, c’est précisément-là où cette stratégie de diffamation planétaire d’une flottille devant Gaza prend une tournure métaphysique…

            En tant qu’homme de foi en l’Eternel, observer  tant de bassesse d’âmes civilisées, usant de subterfuges compassionnels analogues à ceux de la cruelle takkyia, est choquant pour l’Ethique des Droits et Devoirs de l’homme. Bien que je ne sois pas juif et apolitique de surcroît, j’ai honte de constater  ce déchaînement généralisée d’hostilité mensongère et systématique à l’encontre d’Israël et du peuple juif.

            Certes, mes paroles n’atteindront  pas les armateurs et instigateurs de cette flottille trompeuse, ni l’engeance arabo-turco-palestino-gauchiste qui en furent les passagers, mais du fond de mon être jaillit une parole d’anathème contre tous ceux qui se repaissent, qui propagent et se réjouissent de cette violence du mensonge.
 
 
            Oui, je lance un anathème contre ces fourbes, ces maîtres du mensonge, ces faux humanitaristes, ces colporteurs de haine et de violence, ces politiciens et diplomates corrompus qui les soutiennent, ces commentateurs-menteurs sur les ondes et dans la presse qui rêvent en secret du scoop de l’hallali d’Israël et du peuple juif.
            Rien de nouveau sous le soleil. Il en fut de même en 1938.
            Quant aux intellectuels juifs, renégats de la terre promise, apostats de la foi de leurs pères, aussi haute que soit leur renommée, qu’ils se revêtent de sacs et de cendre, qu’ils se repentent publiquement, avant qu’un châtiment de Dieu ne brûle l’herbe sèche qu’ils sont devenus.

            Que ceux qui veulent entendre écoutent ce que dit le prophète Zacharie 12:3 : « En ce jour-là, je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples ; Tous ceux qui la soulèveront seront meurtris ; Et toutes les nations de la terre s’assembleront contre elle ».

            Foncièrement hostiles à Israël et à Jérusalem, de nombreuses nations pour diverses raisons, et des peuples entiers, maintenus dans l’ignorance ou asservissement mahométan; d’autres encore par Réalisme d’Etats ; par truchement onusien et Instances Institutionnelles, mettent en place dès à présent les bases d’une guerre mondiale infiniment plus dévastatrice que ne fut la dernière.
            Que Ha chem bénisse et fortifie Israël.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :