29 juillet 2021

Cheminots, intermittents, les castes se rebiffent

Retraites des fonctionnaires (déficit de 37 milliards), explosion du domaine de la fonction publique, privilèges des cheminots et des intermittents du spectacle, taxis, casino mondial de la planche à billets et des placements à risques, etc., etc., dès qu'une tentative de réformes pointe son nez (afin qu'il y ait bien plus d'égalité en réalité), les dénonciations et les occupations font florès ou la litanie et sa morgue. Que faire ? Rien. Coulons et moquons nous du monde, Allemands, Américains, Chinois, Russes, Suisses bien sûr. Vive la morgue. Les États sont des monstres froids. Donc déjà morts. Vampires. Ils se lèvent à la tombée de la nuit fiscale. Ils nous font tomber dans la tombe sans fond des déficits sans fin, sans faim, sans freins. Un Ave Maria peut-être ?…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :