24 janvier 2022

Il est interdit à Israël et aux Juifs de se défendre…

Tel est en gros le mot d'ordre de moins en moins implicite : en France, il faut laisser les synagogues et les commerces tenus par des Français juifs se faire détruire et surtout opérer l'amalgame entre des sympathisants de la LDJ qui ont lancé un engin explosif sur un opposant à leur ligne et les autres membres de la LDJ qui avaient repoussé les attaquants de la synagogue de la rue de la Roquette ou qui n'avaient pas supporté que l'on crie "assassin" à propos d'Israël.

Peu importe ! semblent dire les bien pensants puisque Israël n'a pas plus le droit de se défendre quand le Hamas lance des mortiers à proximité d'une école, ce qu'il fait de plus en plus systématiquement, afin de créer ce réflexe automatique ritualisé depuis le moyen âge du peuple juif mangeur d'enfants : ici Israël tuerait volontairement des enfants sauf que l'on ne voit pas pourquoi dans ce cas il s'y prend à dose homéopathique au lieu d'en finir une fois pour toutes…

En réalité, et ce n'est pas nouveau, les nouveaux antisémites n'aiment pas du tout que les Juifs désormais se défendent et même en sortent victorieux. C'est d'autant plus interdit que la notion même de victoire est perçue comme synonyme de "domination", ce qui est mal selon la nouvelle doxa du totalitarisme alter-islamiste qui s'émeut bien sûr quand des civils de Gaza sont tués mais n'a que faire de ceux qui sont tués mille fois plus dans le monde entier.

Ainsi va le monde occidental en implosion radicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :