5 février 2023

Pourquoi Hollande se trompe lourdement

Si l'islam était une "religion de paix", au sens universel du terme, cela se verrait dans les pays qui ont en fait la pièce angulaire de leur Constitution. Ce qui n'est pas le cas, les libertés y sont inexistantes ou fortement réprimées, depuis des lustres, et le temps n'y change rien à l'affaire puisque l'on ne peut pas comparer les évolutions au sein des systèmes de pensée judéo-chrétien, fondé sur la distinction entre temporel et spirituel, et le système de pensée islamique basé sur leur unicité incréé donc inamovible.

Hollande n'en tient pas compte. Certes il n'est pas le seul en poursuivant ainsi une politique qui a pourtant échoué sur toute la ligne : le fait de ne pas mettre en cause, pour le moins, une certaine lecture de l'islam mettant principalement en avant la primauté de ce qu'aurait dit ou fait leur envoyé sur tout le reste. Par exemple il aurait été bon que soit rappelé que le respect de la liberté d'expression prime sur n'importe quel principe aussi révélé soit-il. Qu'il y a donc incompatibilité non pas entre la "barbarie et la civilisation" vieille antienne que Rome brandissait déjà contre les Germains, les Arabes contre les Mongols, mais entre les principes universaux des droits humains et le refus de cette universalité, refus opéré par divers discours supposés avoir été prononcés par ce qui est nommé Dieu et qui sont appliqués dans les pays de l'islam réel.

Sauf que cette démarche, didactique, n'a pas été fait par Hollande, Obama, etc. Pourquoi ? Pourquoi persister dans cette erreur alors que les morts s'amoncellent non seulement à Paris, mais aussi au Yémen, au Nigeria, en Afghanistan, en Somalie, au Pakistan, etc, etc, etc ?… Et comment se fait-il que ce discours lénifiant émis par les Obama, Hollande, Sarkozy, ONU and Co, stipulant que "cela n'a rien à voir avec l'islam" ne marche pas, en tout cas déjà pas vraiment dans les pays à dominance musulmane ?

Il suffit d'écouter comment l'un des tueurs a justifié son acte sur BFMTV pour comprendre la difficulté de leur faire comprendre que leur islam n'aurait rien à voir avec "l'islam" ou que leurs actes seraient le produit de leur enfance difficile, antienne que même les démocrates américains ont abandonné sous Clinton…

Il ne suffit pas non plus de dire que toutes les institutions de l'islam institutionnel ont condamné la tuerie (on verra s'ils condamneront également la tuerie contre l'épicerie casher) car il s'agit de comprendre qu'elles l'ont fait parce que la décision de déclarer le djihad doit être prise par le Calife et à défaut collectivement c'est-à-dire pas du tout de manière factieuse ; c'est donc une question juridique pour ces instances et non pas théologique, surtout pour des pays comme le Qatar ou l'Arabie Saoudite dont certains courants ont participé au financement et à la formation de ceux qui sont venus tuer jusque dans les locaux d'un journal, ce qui est inédit du moins en France puisque l'Algérie a connu cela, dans l'indifférence générale.

Qu'on lise par exemple cette prose pour saisir la difficulté à dire aussi simplement que toute cette tuerie n'aurait rien à voir avec l'islam :

Traduction de Sahih Bukhari, Livre 52: La lutte pour la Cause d'Allah (djihad)

Volume 4, Livre 52, Numéro 72

Anas ben Malik

Le Prophète a dit: «Personne qui entre dans le Paradis aime à revenir dans le monde, même s'il a tout sur la terre, sauf un Mujahid qui souhaite retourner dans le monde afin qu'il puisse être martyrisé dix fois à cause de la dignité qu'il reçoit ( d'Allah). " Rapporté Al-bin Mughira Shu'ba: Notre Prophète nous a dit au sujet du message de notre Seigneur que «Quiconque parmi nous est tué iront au Paradis." Omar demanda au Prophète: "N'est-il pas vrai que nos hommes qui sont tués iront au Paradis et de leurs (à savoir ceux de l'est Pagan) ira à l'incendie (l'Enfer)?" Le Prophète a dit: "Oui."

Volume 4, Livre 52, Numéro 73

Rapporté 'Abdullah bin Abi Aufa

Apôtre d'Allah a dit: «Sachez que le paradis est sous les nuances de l'épée." "

On voit bien qu'il ne suffit pas de dire que ces mots ne sont pas "ses" mots, que cela ne fait pas partie de l'islam, sans parler de ces différents versets demandant explicitement la mort de ceux qui refusent cette "paix" là. Car tout cela s'inscrit dans une historiographie, dans des comportements, bref, comment procéder pour expliquer que cela "n'aurait rien à voir" ?…Avec quoi d'ailleurs ?… Pour y voir plus clair pourquoi ne pas organiser un débat entre le plus féru de l'islam officiel, et l'un des représentants djihadistes, la confrontation pourrait être très intéressante…on verra bien que les seconds seront loin d'avoir l'avantage sur les premiers. Pas plus qu'un Hollande n'aurait l'avantage sur un Besancenot. Parce que ce dernier s'appuiera sur des fondamentaux qu'un Hollande ne pourra pas nier tel son couplet sur la finance, l'État protecteur.

Mais il y a plus grave que cela. Et Hollande en est quasiment directement responsable (et avec lui toute la classe politique qui a voté pour) : celui d'avoir trancher en faveur de ces factions palestiniennes désireuses d'être reconnues légalement par l'ONU alors que celles-ci refusent de reconnaître le droit d'Israël d'exister réellement et non pas seulement sur le papier. Car en votant en faveur d'une reconnaissance légale des palestiniens comme État, cela revient pour ainsi dire à désigner comme fautif tout Juif quand Israël refuse des résolutions unilatérales. C'est ce qui s'est passé par trois fois en l'espace de quelques mois, et rappelons que les Juifs français qui ont été tué à Toulouse n'ont même pas eu droit à un deuil national.

Hollande Sarkozy, Filippot et les autres devraient s'en souvenir quand ils exhortent le monde à dissocier islam et islamisme alors que le second reste l'application du premier, déjà dans les pays de l'islam réel, et lorsqu'il n'y a pas d'obstacle pour qu'il se déploie complètement.

Les choses en tous cas empirent, et ce n'est pas en organisant un rassemblement monstre avec les officiels du monde entier (y compris du Qatar ce qui est le comble) que cela va s'améliorer.

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :