12 août 2022

Des Paroles et des Actes :LRPS aux abois

C'est la panique, le sauve qui peut, leurs bateaux coulent, les capitaines tentent de se remorquer mutuellement, mais pour aller où ? Il n'y a ni "rivages ni pays ni ports" encore moins d' "identité", tout cela ("nauséabond") a été soigneusement détruit par les mêmes petits roquets qui tentent, alors qu'ils sombrent, de mordre aux mollets les vigies cherchant encore à "discuter" : peine perdue ! la Gentry au pouvoir politico-médiatique est persuadée de détenir la vérité donc la discuter est impossible sinon dans les détails d'application ; il a été en effet décrété depuis des lustres qu'il n'y a plus de peuple, de nation, de sexe, de liberté, de je, de moi, de couleur, juste des agents "multi" plus ou moins conditionnés pour comprendre le "sens du jeu" de la société "néo-libérale" et certains s'en sortent selon leur degré ("inégal") d'exposition aux "sources du savoir, du pouvoir" bref ce serait "la" domination "américano-sioniste" qui serait la cause de notre désespérance et qu'il suffirait de supprimer pour retrouver un pays de Cocagne, voilà tout, sauf que ce flanc, ce mantra, fatras, sa poudre aux yeux ne marche plus.

Donc, donc, donc, cassons le thermomètre, sus à France 2, à son émission des Paroles et des Actes, exigeons l'égalité entre tous les candidats (alors que la campagne officielle ne commence que dans deux jours) l'égalité vous dis-je, tout le monde a le droit de parler que diable demandons aux syndicalistes d'Air France aux gens du voyage, à divers zadistes d'envahir le plateau mais oui parce que les ténors de LRPS sont persuadés qu'une exposition de deux heures aux rayons irradiants de Marine Le Pen (qui raconte pourtant sur une note un peu plus haute la doxa dominante anti libérale, sauf sur les "migrants" il est vrai) et pourtant ses concurrents/ennemis ont peur qu'elle finisse par être plus convaincante qu'eux, séduisant le cerveau ramolli de concitoyens ne sachant plus vraiment à quel saint se vouer sinon à se faire endormir par le tournis hollandais allant tel le Don Juan de Molière dire à tout à chacun qu'il est amoureux de lui, absolument, mais oui, la courbe eh oui elle va s'inverser mais oui tout va mieux de mieux en mieux, oui, dormez je le veux ! Marine Le Pen, même si elle raconte à peu près la même chose qu'eux en économie ("il faut sauver le modèle social français") a la franchise de dire tout de même que "le roi est nu" (que les caisses sont vides l'argent spolié, les puissants, eux, courent toujours) et tout le monde s'affole de son toupet, comment ose-t-elle ?.

Comme c'est pitoyable ! Même pas risible… Alors que cela fait bien trente ans qu'on le sait : cela ne pouvait pas durer. Ne reste que l'idée (lumineuse bien sûr) de pouvoir lui faire barrage au second tour de la Présidentielle… Sauf que les mêmes causes produisant les mêmes effets, si 2017 est encore gagnable (ce qui n'est pas sûr parce qu'il reste 18 mois) imaginez 2022…ou avant…Et pourtant les mêmes continueront à défendre leur bout de gras, leur strapontin médiatique en hurlant de plus en plus fort sur elle, en basculant certainement et de plus en plus dans le déni en attendant celui de détruire peu à peu la démocratie comme ils l'ont fait au Venezuela, exsangue alors que ce pays a suivi, à la lettre, leur prescription." Situation de la France " ? Celle-ci, surtout, semble-t-il.

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


%d blogueurs aiment cette page :