14 août 2020

Victoire de la pensée vampire

Au fond, se disent nos gouvernants, mais officieusement, il n'y a eu "que" cent quarante sept personnes tués par le "terrorisme" entre janvier et novembre 2015, alors que le tabac l'alcool les accidents de voiture ont en tué des milliers et des milliers.

Certes, il ne faut pas le dire et plutôt surfer sur l'occasion pour jouer la carte "sécurité" illustrée par ces "cent mille policiers et gendarmes" mobilisés, ce qui fait bien en France sur la carte postale pour l'élection présidentielle 2017.

  À ceux qui ayant eu vent  de ces "analyses" rétorqueraient qu'il faut différencier tout de même assassinats et morts accidentelles ou médicales liées à des choix volontaires, les mêmes vont contre attaquer en assénant que les assassins "présumés" ne sont en réalité "que" des "déséquilibrés, illuminés" ou des "victimes" de la "société postcoloniale", à la limite des "djihadistes" qui auraient "mal compris le vrai islam"(the true islam).

Poussons plus loin leur raisonnement : ces "déséquilibrés" seraient en fait des animateurs, un peu spéciaux, mettant de l'ambiance dans ce train fantôme qu'est devenue la vie consumériste faite d'achats (miroirs) et de dépenses (de soi) si rapides qu'elles semblent imaginaires, bulles de savon, effets spéciaux en dolby stéréo, et surtout symboles de tout ce flux fantasmatique inhérent à ce fantastique écran de télévision qu'est de nos jours la rue urbaine ; une TV réalité puissance mille dans laquelle l'acte "terroriste" apparaît comme le surgissement non prévu d'un réel non programmé par les modèles de gestion des flux ; ou alors la distorsion d'un vortex temporel amenant dans notre monde des guerriers du 7ème siècle allant châtier l'impie et le pécheur, ce qui est surtout la preuve d'un "dérèglement" systémique (un peu comme le climat).

Ce sont des "excès" et/ou des "dysfonctionnements" qu'il faut "fixer" (So, Obama, Cameron, Hollande, have to fix the "daesh" problem, that's all).

On a ainsi glissé, de plus en plus dans un film de science-fiction grandeur nature (depuis quand?) fait de "terrorisme" permanent, de tours en feu (Dubaï), de menaces perpétuelles faisant évacuer des capitales des gares, le tout tempéré par des voyages huit jours tous frais compris pour oublier, jeux vidéo, journaux TV permanents, incantation, état d'urgence " contre le chômage" (à inscrire dans la Constitution ?) tout tourne, univers multiforme, diversité, divers cités, multivers, dictateurs en herbe, nouveau I Phone étanche, rires et chansons, la vie continue, nostalgie, Sartre sort "Être et Néant" en 1943,puis il y eut "Soumission", "2084"… What else ? La roue tourne, faites vos jeux…

What next ?…Barrage…Sur le Pacifique ?… Non, barrage contre "l'extrême-droiteuu". En attendant un Fukushima (la digue prévoyait 14 m, la vague en fit 17 ou 19…). Un tsunami. Mais comment est-ce possible avec tout ce saupoudrage, la planche à billets à fond, déjà le FMI prévient que 2016 ne sera pas terrible, et puisque la hausse du FN est "principalement due" à la "montée du chômage" allons-y dans la formation fabriquée : "avez-vous remarqué" disaient les caciques après le 1er tour des régionales la "concordance entre la carte du chômage et la carte du vote FN ?.

Mais oui ! Bon sang ! Mais c'est bien sûr ! Assistons les milieux "modestes" de telle sorte qu'ils puissent faire la différence entre les deux tours de la Présidentielle française. Protégeons-les : je vous protège, je suis protégée disait Madame Claude, la prostitution des esprits dans le bordel urbain et ses alcôves étatiques où les vampires sirotent du sang prolétarien et des "chances pour la France"; et aujourd'hui aussi l'Allemagne s'y met (sauf l'UK qui rechigne, et la Hongrie, la Pologne : ingrats !) les "citoyens" se transforment non plus seulement en loup garou du train fantôme géant de la vie urbaine, mais aussi en populations bigarrées des bars de Star wars remis au goût du jour dans l'auto-remake qui vient de sortir ; "rien ne va plus, impair et passe, faites vos jeux…" ricane Trump héberlué de pouvoir gagner devant une Hillary hébétée, tandis que Poutine rigole; Palin compare Marion Le Pen à Jeanne d'Arc, encore une distorsion du vortex que des animateurs iront "fixer" sur France 2. Ou CBS… Mais est-ce que "du pain et des jeux" suffiront?… Pour arrêter les "Barbares"?…

Peu importe se disent les nouveaux Néron et leur lyre. Caligula songe à présenter Incitatus en 2017, pourquoi pas?…


Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *