29 janvier 2023

Nommer le mal

La première erreur est de mettre toutes les immigrations ou tous les immigrants dans le même panier. De toutes les immigrations en Europe seule la plus récente pose parfois problème, voire problème aigu. Qu'on le veuille ou non et sans faire d'amalgame ni stigmatiser qui que ce soit car il est évident que la plus grande partie des immigrés s'intègre sans problème.

Et même si les immigrés n'ont pas toujours été bien accueillis à l'intérieur de nos frontières, ce thème de l'immigration n'était pas évoqué pratiquement au quotidien. Et, signes significatifs, avant le début de ce siècle il n'y a eu aucun ouvrage tel que « Les Territoires perdus de la République », premier cri d'alarme, dressant le constat préoccupant d'une ingérence religieuse musulmane, tendance intolérante, au sein de l'Ecole publique, état des lieux confirmé par le Rapport Obin commandé par l'Education Nationale qui ne l'a pas rendu public pendant longtemps; il n'a pas fallu de loi Stasi pour protéger la laïcité à l'Ecole.

Et, comme l'admettait récemment dans un Congrès de la LICRA la journaliste Catherine Laborde, on a attendu longtemps dans les médias pour oser parler de la condition féminine dans les quartiers où vivent une majorité d'immigrés, d'enfants ou de petits-enfants d'immigrés. Plus exactement on a tu les tournantes, mariages forcés, voile ou tenue de sport pour masquer les formes quasi obligatoires.

Autocensure faite dans le but louable de ne pas stigmatiser, mais comme chacun sait il est éminemment dangereux de ne pas nommer le mal. Les agresseurs de jeunes filles ou jeunes femmes pouvant prendre ce silence comme un blanc-seing…et comprendre qu'après tout, ils étaient bien dans des zones leur étant acquises. Ce que décrit, d'ailleurs le Rapport Obin.

Interpellation

Demander ses papiers à un grand-père venu chercher son petit-fils au sortir de l'école est sans doute maladroit. Même si cette interpellation s'est faite au hasard d'une opération n'ayant rien à voir avec les sans-papiers et à l'intérieur d'un café, non pas devant une école.
On imagine pourtant l'inquiétude ressentie par les enfants, fortement aggravée quand des parents ou des militants d'associations s'interposent avec violence. Ils « instrumentalisent » l'incident, comme le dit un représentant d'un syndicat d'officier de police, clairement enfant ou petit-fils d'immigrés lui-même. Ces adultes sont plus maladroits encore car ce sont eux qui dramatisent l'incident, y introduisent de la violence devant de jeunes enfants, insultant des policiers qui agissent dans le cadre de la loi – quel exemple ! -. Quant aux comparaisons faites ici ou là, en utilisant les mots chargés de « afle» par exemple, aux arrestations de Juifs pendant la guerre, elles sont aussi nauséabondes que révisionnistes.

Évidemment il y a levée de boucliers dans la gauche « plurielle ». Le PS Jeunes n'avait pas attendu cet incident pour assimiler Nicolas Sarkozy à Jean-Marie Le Pen dans un film fondant leur image en accéléré. Pas besoin de texte long à lire, la comparaison, stigmatisation passera allégrement…

Ce qui s'inscrit dans un autre dérapage à propos de cet incident : on entend parler de « loi de Nicolas Sarkozy ». Ce qui est une ineptie et clairement une manoeuvre politicienne car dans un Etat de droit les lois ne sont votées et appliquées qu'après être passées par plusieurs filtres.

Le ministère de l'Intérieur vient d'ailleurs d'annoncer que ce type de contrôle ne se fera plus aux abords d'écoles. Il n'en reste pas moins que le contrôle de papiers est nécessaire dans une République qui vit avec des lois qui se doivent d'être appliquées.
Nicolas Sarkozy, ministre de l'Intérieur et candidat à la présidentielle a été récemment apostrophé par l'une des intervenantes au premier Colloque d'une toute nouvelle remarquable association, « Paroles de Femmes » à ce sujet.

Il répondait en dénonçant ceux qui font croire, d'une manière ou d'une autre, que si l'on vient en France sans papiers on trouvera aisément travail et logement. Ce qui condamne ceux qui font tout pour venir en France à une vie dans l'illégalité, sans travail et relégués dans des taudis. Le ministre évoquait d'ailleurs à ce sujet, avec émotion, deux enfants noirs morts asphyxiés dans l'incendie d'un de ces taudis insalubres et qu'il avait cru endormis dans un premier temps….Et redisait sa conviction de la nécessité d'une coopération de développement avec les pays d'où sont originaires ces immigrants sans papiers.

Un divorce refusé

Ahurissante affaire en Allemagne de cette juge qui a refusé un divorce demandé par une femme d'origine marocaine au motif que son mari la battait ! Le Coran autorise le mari à battre sa femme a répondu ce juge. Donc la Charia peut s'appliquer en Allemagne…A ce sujet on se souvient que des organisations musulmanes avaient tenté de faire accepter l'application de la Charia en Ontario ! Tentative qui n'a pas réussi. Pour l'heure. Mais qu'en sera-t-il, si le nombre de demandeurs de Charia augmente d'une manière significative ?

Réactions vives à ce refus d'accorder un divorce en Allemagne et en Autriche où vient d'avoir lieu une Conférence sur « Islam et religion» et fort heureusement le juge a été dessaisi de l'affaire. Des responsables musulmans ont même démenti cette interprétation du Coran….

Aïcha

Lors d'une émission d'Europe1 qui donne la parole aux auditeurs en début d'après-midi sur des faits d'actualité le refus d'autoriser des femmes voilées à accompagner une sortie scolaire a été discuté. Aïcha, qui s'est dite familière de l'émission, y intervenant souvent, a exprimé sa colère sur plusieurs points. Ainsi ironisait-elle sur les propos d'une intervenante précédente, non musulmane, qui avait affirmé que le Coran n'oblige pas au port du voile. Commentaire d'Aïcha : « elle se fait théologienne, maintenant ! ». Pourtant on a bel et bien entendu dire par divers experts en la matière que le Coran ne prône effectivement pas un port du voile obligatoire. Il y a a là aussi problème car il y a tant et tant d'interprétation d'un Coran qui dit souvent une chose et son contraire…et dont sont souvent camouflés les nombreux emprunts à la Bible juive…

D'ailleurs, faudrait-il que tous les citoyens des démocraties européennes soient désormais versés en études coraniques pour ne pas offenser certains musulmans ?

Et Aïcha se fâchait vraiment contre les non musulmans si fermés à sa culture…elle oublie allégrement tous les musulmans pratiquants non obscurantistes ou tous les musulmans laïques qui ne sont pas d'accord avec elle. Et si une auditrice regrettait que ces musulmans se font si peu entendre on peut les renvoyer à ce qu'en disent des musulmans menacés justement pour avoir parlé et dont on peut déplorer qu'ils n'aient pas eu l'audience qu'ils méritaient.

Par exemple Mohamed Bouras ou Mohamed Sifaoui.

Ce qui fait penser à l'ahurissante affaire de la soupe au cochon….évoquée récemment dans L'Arêne de France, « Le racisme menace-t-il la société française ».
On peut certes ne pas être d'accord avec tout ce que dit Odile Bonnivard et penser qu'il faut aider tous ceux qui sont sur notre territoire. Ainsi ne va-t-on pas venir en aide dans une situation d'urgence uniquement à ceux qui auraient un faciès européen ! Mais ce n'est sans doute pas ce qu'elle veut dire lorsqu'elle parle des « nôtres avant les autres », son association étant centrée sur la distribution gratuite de nourriture.
Mais on ne peut s'insurger que telle ou telle association distribue une nourriture traditionnelle et économique, selon les critères de chacun.

Odile Bonnivard soulignait d'ailleurs, avec raison, qu'il y a « des soupes populaires halal ou casher » sans que quiconque ne songe à s'en offusquer.

Et ce qui va de soi pour deux religions monothéistes doit valoir pour les trois. Entre autres. Car qui combattrait des restaurants gratuits à la sauce bouddhiste ou végétarienne ? Et c'est lorsque l'on commence à attaquer ce qui ne serait pas pratiquant correct que l'on peut commencer à s'inquiéter. Et se demander si après cette bonne vieille soupe calorique et goûteuse on ne va pas se mettre à s'en prendre aux mini-jupes – cachez ces jambes que je ne saurais voir – les cheveux au vent ou que sais-je encore…

À propos de cette émission il faut déplorer l'attitude agressive, à la manière potache, de personnalités pourtant habituellement dignes comme les Présidents de SOS Racisme et de Ni putes ni Soumises. Non seulement à l'égard d'Odile Bonnivard mais aussi d'un représentant d'une radio parfois taxée de racisme, mais qui a été attaqué d'emblée sur sa particule avec des réflexions aussi stupides que « sang bleu » – comme si cela était une insulte, au même titre que « blanc dedans » avait été lancé comme une insulte à Doc Gyneco par « l'humoriste » Mustapaha, etc.- Discrimination donc contre tout descendant de la noblesse française. Bel exemple pour des organisations qui luttent contre justement les discriminations….mais semble estimer que la haine anti-noblesse est légitime !

Terrorisme en Grande-Bretagne

On va évidemment crier à l'amalgame…mais force est de constater, hélas, que la quasi totalité des personnes arrêtées ces derniers temps dans le cadre des lois anti-terroristes en Grande-Bretagne sont musulmans. Version islamiste, certes.

Ils étaient 1166 en ce début mars et si 56 % ont été relâchés cela ne veut pas forcément dire qu'ils étaient totalement innocentés mais que parfois on ne pouvait les inculper fautes de preuves suffisantes. Et si seuls 40 d'entre eux ont été inculpés dans le cadre du terrorisme, les autres n'ont été inculpés que de délits différents mais pouvant être souvent reliés au terrorisme. Comme l'explique ici John Steele, correspondant spécialisé en affaires criminelles depuis 1996.

A ce propos, on appréciera le commentaire comique sans le vouloir d'un site musulman qui souligne qu'il n'y a eu « que » 40 convictions et, de ce fait, s'en prend aux lois britanniques !

Le culot est magistral, significatif et révoltant lorsque l'on sait qu'il aura fallu quatre bombes humaines, tous musulmans et pour certains apparemment bien intégrés et dont deux ont laissé une épouse enceinte, dans les attentats terroristes de 7/7 – chiffres de la date utilisée par les Britanniques à l'instar de 9/11 pour les attentats du World Center de New York-. Qui ont fait 52 victimes, la première à mourir étant une jeune femme musulmane, et 700 blessés. Sans compter les centaines de voyageurs ou personnels de secours et de policiers gravement traumatisées par les conditions effroyables, avec des wagons éventrés où ont agonisé des victimes qui ne pouvaient être sauvées….

Et depuis, plusieurs attentats ou enlèvements ont été déjoués sur le territoire britannique.

Relaxe de Charlie-Hebdo. Oui, mais….


Fort heureusement pour la liberté d'expression en France la justice française a prononcé la relaxe de Charlie-Hebdo assigné en justice par la Mosquée de Paris et l'UOIF pour deux des caricatures danoises reprises par l'hebdomadaire satirique.

Le Président de la Mosquée de Paris, Président d'un CFCM très fragilisé par ses luttes internes et qui doit tenir des élections en avril, ne fait pas appel mais se dit satisfait que le tribunal ait considéré qu'un des dessins « laissait clairement entendre que la violence terroriste est inhérente à l'islam » pouvant donc « outrager l'ensemble des musulmans, » mais sans en avoir eu l'intention, d'où la relaxe…

Il ajoute que cela est un avertissement pour l'avenir…alors, la liberté d'expression sous surveillance, de l'avis même d'un représentant de l'Islam modéré ?

Quant à l'UOIF, qui prépare sa prochaine rencontre annuelle, entre autres sur le thème de l'identité en avril, l'organisation fait tout simplement appel du jugement.

Il est éclairant de relire ce que disait le Président de l'UOIF de la menace de mort qui pesait sur un musulman converti emprisonné à Kabul après avait été dénoncé par sa famille. Il avait été sauvé par le tollé soulevé de par le monde, mais contraint à l'exil pour ne pas être exécuté.

24 mars 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :