5 décembre 2020

Pourquoi Dieudonné avait-il échappé à la justice civile et pénale ?

Pour une raison simple : à partir du moment où il devient justiciable il est considéré automatiquement comme une “victime” et donc doit être “sauvé”, épaulé, accompagné, en priorité ; alors que la victime d’un délit ou d’un crime sera seulement considérée comme une plaignante voire un dommage collatéral. Car le principe même de la politique judiciaire depuis plusieurs années est de mettre en avant la reconstruction, la réhabilitation, de la personne dudit “coupable” afin que celui-ci ne récidive pas, qu’il redevienne un “bon” citoyen (je l’ai démontré dans un livre et dans de nombreux articles). Tout cela est évidemment faux, de la pure idéologie car malgré cela les récidives ne baissent pas et l’on voit même un haut gradé de la gendarmerie se plaindre du contraire. Dieudonné profite de cette ambiance.

Mais il y a plus. Si Valls a été obligé de se servir de la justice administrative c’est bien parce que la justice civile et pénale est entravée en fait par des sympathisants objectifs de Dieudonné en ce sens qu’ils ne partagent pas ses outrances mais soutiennent son antisionisme qui est considéré comme la colonne vertébrale fondamentale de la résistance anti-américano-sioniste. Cet axe de combat est partagé de l’extrême droite à une extrême gauche qui tient on le sait beaucoup de tribunaux.

Il suffit d’avoir écouté Jean Bricmont le 10 janvier à Ce soir ou jamais sur France2 pour comprendre l’état de décrépitude du milieu intellectuel et juridico-médiatico-politique français foncièrement anti-sioniste (Mur des cons et compagnie) contrairement à ce qu’il dit, en ce sens de mettre sur le dos d’Israël la fuite de 700.000 arabes palestiniens en 1947/1948, mensonge repris par tout le monde depuis ; alors que le même nombre de Juifs, voire plus a été, lui, chassé des pays dominés par l’arabo-islamisme (alors qu’ils étaient là des siècles avant son occupation) et qu’il y a plus de 2 millions de réfugiés syriens actuellement.

Pour dire un mot de plus sur cette émission, le plus piquant aura été d’entendre un Nabe (pâle photocopie d’Henri Miller de “Tropique du Cancer” en réalité) s’en prendre à ses concurrents Dieudonné et Soral tant ceux-ci en effet lui ont ravi la première place dans la haine anti-juive. Rappelons que l’analyse, sérieuse, elle, de la théorie du complot a été effectué par Pierre-André Taguieff dans de nombreux livres à commencer par le faux intitulé “les Protocoles des Sages de Sion”.

Voir aussi : Court traité de complotologie (Mille et une nuits, 2013)

juillet 2014

3 réflexions sur « Pourquoi Dieudonné avait-il échappé à la justice civile et pénale ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :