23 juillet 2021

Les vampires codivistes à l’assaut de l’armée aussi

Non seulement leurs prothèses s’emparent du nombre de “cas” en Inde (et non de malades) et agitent bien sûr les morts (jusqu’à la BBC) moins par empathie que désir rageur de clouer au pilori les traitements “doux” au profit du “tout vaccin” sinon rien, mais en plus ces pieuvres crachent leur encre de plus en plus noire sur ces militaires français qui ont le culot, eux, d’aimer leur pays en écrivant une tribune emplie non pas de menaces mais de craintes, ce qui ne les empêche pas de les traiter de “factieux” par exemple ce vieux poulpe de caudillo castriste nommé Mélenchon ou comment des incendiaires patentés ayant de plus en plus de sang d’innocents français sur les mains (en refusant de les soigner ou en les laissant se faire assassiner dans des meurtres rituels) se mettent à insulter les pompiers venus à la rescousse, ce qui, somme toute, ne fait que refléter ce qui se passe dans ce pays autrefois phare du monde libre aujourd’hui petite lanterne rouge de lupanar global.

Le comble étant cette “ministre des armées” les traitant de “quarterons de généraux en charentaise” alors que cette référence historique est ridicule vu le contenu pacifique et responsable de cette tribune mais rappelle néanmoins un point qu’il aurait fallu un jour ou l’autre traiter : les généraux qui se sont rebellés en Algérie contre la trahison que fut en effet les “accords d’Évian” tant ils violaient le ” Je vous ai compris” de 58 auraient dû se concentrer uniquement sur ce pays tout en cherchant en premier lieu le consensus parmi les forces anti FLN y compris au sein de la population autochtone flouée par les nasséristes et baathistes à la solde de ces deux puissances étrangères (ce qui explique la révolte kabyle éclatant en 1963 du FFS et éteinte en partie grâce  la ruse de cette guerre avec le Maroc organisée en sous-main par Boumedienne et Ben Bella) alors que le “quarteron”, lâché, trahi, par De Gaulle, chercha, d’abord, à s’emparer de la métropole ce qui était une erreur majeure (voir Le monde arabe existe-t-il ? Histoire paradoxale des Berbères) et surtout peine perdue, avec en plus un parti communiste très fort et l’amorce de ce qui abouti à 1981…

Aujourd’hui  ces milliers de militaires en révolte symbolique cherchent à sauver leur pays en sonnant l’alarme (celle de “ami entends-tu…”) alors que ceux qui les insultent veulent le voir sombrer, détruit, démantelé leurs réseaux étant devenus les nouveaux faisceaux. Voilà ce qui devrait faire honte et ne mérite que le mépris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :