29 juillet 2021

La stratégie néo-léniniste des hygiénistes affairistes: asservir toute la Terre

Les vieux idéologues de cette obédience, de Deleuze à Badiou, se lamentaient naguère que la Terre entière n’ait pas été dominée par le communisme soviétique car ils y voyaient là sinon l’unique du moins la principale raison de son échec flagrant, et dont la résonance se reflète encore dans les mares de sang des martyrs, vites épongées, de la Place Tian’anmen.

Aujourd’hui et quasi-identiquement leurs apprentis totalitaires devenus le bras propagandiste de l’affairisme hygiéniste globalisé nous invectivent donc violemment, tout en montrant désormais sans fards leurs crocs bavant de rage, en hurlant que leur expérimentation, appelée pompeusement et surtout illégalement “vaccination”, pourraient mieux marcher encore si la Terre entière se rangeait à leur injonction et injection et ce jusqu’à la moindre fourmi besogneuse y compris tout là-bas au fond de la rizière de la savane ou de cet HLM entouré de vendeurs de drogues encore illégales (elles aussi).

Fini le gentil sourire warholien s’étirant à l’infini des écrans en continu  place à l’impératif goebbelsien du “nous perdons patience” clament sans honte bue les sous-fifres miliciens avides de plaire à la gentry globale ayant basculé depuis des lustres dans l’ingénierie médico-industrielle façon I-Robot et voulant désormais programmer jusqu’aux enfants les nouveaux comportements anticorps compris.

C’est un basculement intéressant : ainsi tous ces faux amis de la liberté se dévoilent et viennent avidement rejoindre les rangs des docteurs dérangés de la SF et des régimes totalitaires. Nous nageons en plein James Bond. Qui viendra nous délivrer du Spectre dont les tentacules numériques enserrent de plus en plus nos gorges alors que nous avons ce qu’il faut comme médicaments précoces à la maison, merci ?… Allons enfants de la Patrie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :