28 janvier 2023
Non classé

Les ‘’collabos’’ de l’Islamisme.

Un ‘’détail’’, comme dirait l’autre, qui n’a pas fait remué les foules du monde occidental, ni tellement plus leurs autorités, prêtes à si peu d’efforts mettant en péril l’intérêt bien compris de leurs sociétés respectives, prouvant ainsi que la défense de leurs valeurs se discutent.

Loin d’être des imbéciles, les dirigeants islamistes ont compris cette faiblesse, et en jouent de plus en plus comme de vrais virtuoses. L’affaire des caricatures de Mahomet en est la parfaite démonstration, et comble d’aise ceux, qui dans l’ombre, ne rêvent que d’imposer, à la planète, l’Islam comme religion, culture, et mode de pensée.

Tous les moyens pour atteindre cet objectif sont, ainsi, employés. De l’attentat spectaculaire comptant plusieurs milliers de victimes ‘’infidèles’’, à celui qui n’en fait qu’un mais concerne un adversaire populaire de l’Islam, en passant par les crimes de guerre contre les ‘’impies’’ préférant un régime démocratique à celui pratiqué dans tout pays de la Oumma qui se ‘’respecte’’. Des méthodes ayant comme point commun une médiatisation à outrance, apeurant lentement mais sûrement le partisan d’autres croyances.

Il y a aussi, près de ces nazislamistes (c’est le qualificatif adéquat ) volontairement, mais également par stupidité ou calcul, des collaborateurs digne de la charge émotionnelle et historique que contient ce terme. De nombreux responsables politiques, médiatiques, culturels et associatifs ont mis, sans fausse honte, toute leur énergie en ce combat qui s’avèrera être au fil du temps mortel pour nos sociétés basées sur une certaine éthique. De l’anti-israélien primaire, au pro-Saddam, en passant par la défense systématique de cette religion de ‘’paix et de tolérance’’, tous les assauts contre notre mode de vie et de pensée ont été soutenu par ces individus à tour de rôle.

L’individualité la plus marquante en ce domaine est, sans nul doute, Mouloud Aounit qui se targue sans vergogne, au nom du MRAP et de ses finances publiques, quasiment de toutes ces batailles. Condamnations systématiques d’Israël, manifestations contre l’antisémitisme réduite au minimum, plaintes sur demandes à l’encontre de ceux que l’Islam dérange peu ou prou ou, et sans que cette liste soit exhaustive, dénonciation de la chute du tyran de Bagdad et de l’élimination de ses suppôts.

Mais ce qui le fait remarquer aujourd’hui, c’est sa plainte contre le quotidien, en mauvais état financier, France Soir, pour avoir publié des dessins croquant l’idole des foules musulmanes fanatisées. Aounit s’attaque, ni plus ni moins, à la liberté de la presse si cher en nos contrées. Plainte contre des journalistes si prompts, par ailleurs, à lui donner la parole dans leurs colonnes mais refusant, c’est une certitude, d’être menacés de censures à tout propos. Gageons là, qu’une erreur tactique à été commise par le secrétaire général du MRAP, ong pour l’amitié entre les peuples (sic). D’autant plus, si l’on tient pour solide le résultat d’un sondage en direct effectué par RMC assurant que 93% des auditeurs sont contre l’action en justice de ce communiste.

Si le choc des civilisations semble se profiler à l’horizon, pas si lointain que d’aucuns veulent le penser, il est une autre guerre primordiale à gagner auparavant au sein de nos sociétés. Celle contre la ‘’collaboration’’ à cette idéologie mortifère qui ne voit la mondialisation qu’à l’aune de son moyen-âge.

Si cela n’est fait rapidement et définitivement, ces chevaux de Troyes nous infligerons, de surcroît, le déshonneur de nous être montrer si faibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :