7 février 2023
Non classé

L’Islam n’aurait pas imposé le hidjab…

Et il ajoute : “Les cheveux de la femmes ne sont pas une partie honteuse. Elle peut accomplir sa prière individuelle tête nue.” Djamal Al- Bana cite alors un Hadith authentique selon lequel les hommes et les femmes faisaient leurs ablutions dans le même bassin à l’époque du Prophète. “Cette pratique a persisté du vivant du Prophète et a survécu jusqu’au califat de Omar qui l’a supprimée”, précise-t-il avant d’ajouter : “Ce sont les sociétés masculines qui ont imposé ce regard sur la femme. La mixité est une nécessité même si elle donne lieu à des fautes. Ce n’est pas parce qu’une personne a été heurtée par une voiture qu’il faut interdire la rue aux piétons.”

Le plus jeune frère de Hassan Al-Bana qui se dit “coraniste”, c’est-à-dire partisan du retour au seul Coran, comme source théologique, va encore plus loin. Il affirme qu’une femme a le droit de conduire la prière si elle en a les capacités.” “Si elle est plus savante que l’homme, c’est à elle de diriger la prière collective”, ajoute-t-il.

Mon commentaire : ma tinsistich, Si Djamal, hadi ma texistich.(1)

Ahmed Halli

Pour Le Soir d’Algérie

(1) allusion à un propos du président Bouteflika dans son discours du 8 mars disant que “ma tinsistich” (n’insiste pas) et “ma texistich” (ça n’existe pas) sont de graves déviations de notre langage quotidien. Je pense, pour ma part, que ces deux néologismes sont tout à fait conformes aux canons du moment . A.H.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :