28 janvier 2023
Non classé

Petit déjeuner à Petra. On reste sur sa faim…

Un autre lauréat de ce Prix, Shimon Pères, vice-Premier ministre d’Israël, était du voyage. Il faut dire que le roi de Jordanie avait organisé ce petit déjeuner pour qu’il coïncide avec une rencontre de 25 Prix Nobel dans son pays. Heureuse initiative, certes, du monarque hashémite et l’on a vu les deux Premiers ministres se donner une accolade chaleureuse. Oui, mais…il semblerait que les propos tenus ont été courtois mais que rien de sérieux n’ait été discuté lors de ce premier contact.

Prudent et peut-être un peu échaudé par l’euphorie d’Oslo noyée sous les attentats, Shimon Pères estimait qu’une rencontre et des conversations sérieuses, cela se prépare soigneusement. Faute de quoi la déception serait immanquablement au rendez-vous.
Et ces préparations devraient commencer dès la semaine prochaine. Pourtant, on le sait, ce n’est pas Mahmoud Abbas qui gouverne les Palestiniens qui ont élu le Hamas pour être leur gouvernement. A quoi serviraient donc de telles conversations ?

D’autant que les luttes intestines palestino-palestiniennes perdurent en dépit d’autres négociations, internes celles-là, pour tenter d’y mettre un terme. Et que le Premier ministre palestinien agite la menace d’un referendum que rejette le Hamas sur une reconnaissance implicite d’Israël. Ou que les roquettes Qassam continuent à s’abattre sur Sderot, ville du sud d’Israël prise pour cible par des terroristes palestiniens. Et que l’armée israélienne lance des attaques ciblées pour tenter d’endiguer un terrorisme très présent qui s’attaque à ses populations civiles.

Un peu surréalistes, donc, ces images paisibles d’un petit déjeuner royal. Mais, finalement, une telle rencontre peut contribuer à créer un climat favorable, ou une amorce de climat.. et c’est sans doute là la façon qu’Ehoud Olmert a de montrer qu’il n’est pas un fou d’unilatéralisme, ce qui lui serait reproché par les gouvernements occidentaux.

Encore plus surréaliste encore la réponse faite par Mahmoud Abbas à Elie Wiesel qui lui demandait de commenter les attentats contre des civils. « Crimes contre l’humanité, » aurait déclaré le Premier ministre palestinien. Egalement chef du Fatah, dont la branche armée, la Brigade des Martyrs d’Al-Aksa, commet et revendique…des attentats perpétrés contre des civils.

Surtout pas d’idées simples pour un Orient compliqué, on le voit…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :