5 février 2023
Non classé

Banc d’essai des programmes présidentiels (1) : Jean-Marie Le Pen

Que lit-on donc sous un titre choisi par 20 minutes qui peut laisser songeur par son contraste détonnant (“Au programme 2002, impôts supprimés et avortement interdit” ) ? Un certain nombre de mesures qui ne se réduisent pas vraiment à une lutte contre l’immigration et l’islamisme, on peut même dire que certaines d’entre-elles devraient faire plaisir à Christine Boutin et couper pas mal d’herbe sous les pieds de Philippe de Villiers…

Mais sont-elles à même de répondre aux questions de notre Temps ? Observons et évaluons…

Je suivrai le découpage proposé par 20 Minutes, parce qu’il est assez court, mais je le complèterai et le rectifierait (il simplifie trop ou se trompe de case par endroits) par des liens hypertextes sur le programme du FN en ligne, puis j’interviendrai en italique).

Economie

Retour du franc, point 14 du programme FN intitulé : Conforter la stabilité du Franc (Donc produisons et consommons français et retour aux fameuses dévaluations “compétitives” si ce n’est pas suffisant ? Si oui, elles ne seront pas suffisantes parce que la demande, de nos jours, ne se contente pas d’une baisse de la valeur monétaire pour acheter “français”… Par ailleurs comment les étrangers vont payer les exportations françaises ? En francs dévalués ? Avec quelle monnaie intermédiaire ? Surtout si le franc risque de ne pas être convertible…. A moins de ne plus rien exporter ni importer ? Mais dans ce cas la diminution de la production et du volume des échanges entraîneront une hausse des prix qui fera de plus en plus marcher la planche à billet ou comment transformer le franc en dinar algérien !
D’autant que le franc français, n’ayant pas les réserves et la puissance de la livre anglaise et du franc suisse, sans compter la dette faramineuse et l’économie aphone (zéro pour cent de croissance au troisième trimestre 2006), se verra déjà attaqué par une demande de conversion de tous les anciens avoirs français en euros non pas en franc FN mais bel et bien en monnaies étrangères sonnantes et trébuchantes…à moins de suspendre la conversion des euros en dollars et en yens et l’obliger à ce que cela se fasse en franc…dévalué…
Devant le tollé prévisible on s’enfoncera dans une crise monétaire à côté de laquelle la crise argentine aura été une plaisanterie, sans aide du FMI évidemment ni…de l’Europe puisque la France aurait rompu avec (voir plus loin), bref… nous nageons plutôt en plein programme…communiste !
On le verra d’ailleurs dans les prochains bancs d’essai qui leur seront consacrés, en particulier le programme des Alternatifs qui soutiennent José Bové, dont la haine viscérale “anti-libérale” (-incarnée par Jean-Jacques Boislaroussie– tient lieu de programme et rappelle la verve d’un Lénine… Boislaroussie allant même jusqu’à justifier les incendies de busce qui n’est pas le cas, il est vrai, du FN…).

Filtrage des échanges commerciaux

(Ce qui implique à terme la suppression des importations…Les magnétoscopes japonais à Poitiers, le FN veut-il copier le Jacques Attali des années 81 qui s’y était essayé dans le protectionnisme ?…)

Suppression progressive de l’impôt sur le revenu et de l’impôt sur la fortune, des droits de succession (point 3)

(actuellement l’impôt sur le revenu paye entièrement les intérêts de la dette et l’impôt sur la fortune sert de tirelire pour la cavalerie -boucher les trous en en créant d’autres-, il conviendrait mieux de se contenter pour le moment de supprimer les deux derniers, contre-productifs, et d’alléger le premier (ce qui déjà ferait moins démagogique) en réduisant les tranches à deux ou trois (flat tax) et en élargissant l’assiette afin de rendre plus responsable la solidaritécar il est bon éthiquement parlant d’avoir à payer même un peu et ainsi se sentir légitimé à demander des comptes que de se satisfaire de ne rien payer tout en voyant les “riches” faire la grimace, alors que l’argent prélevé ne sera pas nécessairement judicieusement dépensé…).

Abrogation des 35 heures (plutôt abrogation des 35 heures payées 39… pour le reste… pourquoi ne pas laisser le choix? Le réajustement se fera tout seul…surtout si l’on ne surtaxe pas les heures sup’ et que l’on fait un réel accompagnement de la formation pour inciter la population qui veut gagner plus à choisir autre chose, certes plus difficile, mais aussi plus lucratif plutôt que de s’échiner à accumuler des heures...)

Création d’un service minimum pendant les grèves (c’est la moindre des choses…).

Famille

Interdiction de l’avortement (point 2)

(un référendum est nécessaire sur cette question comme pour la peine de mort, le retour au franc, et la sortie de l’Europe, puisque cela touche aux libertés fondamentales.

Sur la question proprement dite, il s’avère qu’ à partir du moment où l’on admet que l’embryon n’est pas le foetus, ceci implique que l’amas de cellules formé dans les premières semaines n’est pas une personne humaine parce qu’il n’y a pas à ce stade de formation d’organes, en particulier le cerveau, mais seulement une association conjonctive ; interdire, dans ces conditions, l’avortement, serait une mesure éminemment restrictive puisque loin de lutter contre les abus en effet déplorables comme on les a vus dans les pays communistes ou encore récemment en Espagne où une femme voulait avorter cette fois un foetus de quatre mois, il s’avère que cette proposition du FN remet en cause le libre-arbitre, la liberté même, encadrée, mais réelle, qui fonde nos démocraties tempérées.

N’oublions pas que si la loi Veil a été votée c’est bien plus parce que des femmes se faisaient avorter clandestinement et en mourraient que parce qu’il fallait se servir de l’avortement comme moyen de se débarrasser d’un “fardeau” à la manière communiste ou libertine façon grande bourgeoisie délurée…).

Abrogation du pacs (point 12) (pour lutter contre les couples à la carte et/ou contre l’homosexualité ? Parce que s’il s’agit du second terme, il vaut mieux admettre qu’elle existe en tant que singularité de la Nature ; d’ailleurs, c’est bien parce que certains ne peuvent plus résister à son appel qu’ils décident de s’affranchir des dernières contraintes et non pas parce qu’ils auraient un jour découvert dans un livre incitatif ou une émission olé olé que cela serait opportun d’essayer… Ce qui peut certes arriver…Mais, dans l’ensemble, il s’agit bien, au vu des témoignages, d’une configuration ontogénétique donnée et non pas d’une conversion soudaine comme le clame la pensée déconstruite petite bourgeoise avide de désordres supérieurs. Plutôt que supprimer le Pacs il s’agirait de l’améliorer afin que précisément le mariage ne lui soit pas préféré…puisque celui-ci est plutôt lié à la question des enfants et que ceux-ci ont le droit d’avoir un père et…une mère…ce qui impliquerait d’ailleurs de ne plus permettre à des célibataires d’en adopter… et tout cela doit être aussi soumis à référendum).

Création d’un statut juridique et social de la mère de famille (point 5 ) (qu’il s’agisse d’aider la famille française à faire plus d’enfants est une chose,mais de là à vouloir cantonner la femme dans le rôle de la mamma en est une autre…On fantasme ici en fait et de de plus en plus un âge d’or supposé des familles de grand papa où la femme se sacrifiait pour les mâles et vivait par procuration…Une telle proposition sera sans doute soutenue avec force par l’intégrisme religieux, en particulier musulman, quoiqu’il ne soit pas le seul…).

Refus de la légalisation de l’euthanasie (encore une fois, le FN ne veut que renforcer des dispositions qui ont toujours empiété sur les libertés fondamentales, en particulier celle de décider de se supprimer lorsque sa souffrance entraîne celle des autres, les animaux ont une dignité à ce sujet que nous devrions repenser…).

Assainissement de la publicité (point 13) (s’il s’agit d’éliminer les contenus vulgaires et d’en renforcer les critères, dont la discrimination parce qu’il n’est pas “normal” de voir si peu de gens différents de nos “têtes blondes” faire de la pub, le BVP peut s’en charger, d’autant qu’il le fait déjà. Si, par contre, il est question sous prétexte de lutte contre la ” pédophilie et la pornographie” de supprimer ce côté “pop art” chatoyant, un brin polisson en effet, provoquant, certes, qui peuple nos villes nos écrans et nos magazines, une telle restriction touche aux libertés fondamentales et doit donc être écarté.

Par contre, une critique démocratique de leurs excès doit être encouragée et relayée par les médias afin qu’un dialogue s’instaure autrement que devant les prétoirs de justice…).

Immigration


Mettre fin à toute immigration, notamment au moyen de l’abrogation du regroupement familial, expulsion effective des clandestins

(Un référendum est nécessaire sur ce sujet. Par ailleurs, le problème se situe bien plus en amont, par exemple dans le fait qu’ il n’existe pas de différence en matière de prestations sociales selon que l’on soit natif et étranger -ce que relève le FN dans son programme-, cette situation n’incite pas les étrangers à s’insérer (plutôt que s’assimiler qui fait jacobin ou s’intégrer qui est aujourd”hui trop mal connoté) dans la tradition française en se naturalisant ou en la redécouvrant (comme le demandent de plus en plus certains algériens nés avant 1962…).
De même, le fait de devenir français ne relève d’aucune autre obligation que celle de résider cinq ans durant et d’avoir un travail régulier, ou de se marier avec une détentrice de la carte d’identité française, ce qui n’incite pas non plus à l’insertion.Donc le choix est “simple” : soit il s’agit d’admettre que la France peut être en mesure d’insérer de nouveaux entrants,du moins lorsque l’on se donne les moyens pour y arriver vraiment ; soit il s’agit de défendre l’idée d’une France “blanche” qui ferait un tri biologique à l’entrée de ses frontières…Il est clair que seul le premier choix correspond aux libertés fondamentales qui fondent la France, en particulier le (vrai) droit du sol (c’est-à-dire encadré) et la naturalisation. Ce n’est pas parce que les gouvernements successifs ont failli qu’il faut pour autant jeter le bébé avec l’eau du bain comme le propose le FN…).

Démantèlement des ghettos ethniques de banlieue (point 18) (tout dépend comment cela sera fait…parce que des pré-requis sont nécessaires comme des constructions nouvelles, la recomposition d’un tissu social articulant des synergies entre écoles-associations-entreprises etc…ce qui faciliterait le démantèlement des gangs et des fanatismes…).

Sécurité

Création d’une garde nationale (si sa fonction consiste à concurrencer la gendarmerie nationale, elle n’a d’aucune utilité, s’il s’agit de décentraliser l’usage de celle-ci, renforcée, alors là oui, le tout est de savoir qui la commandera : la présidence de région, la Préfecture ? Ou un Conseil des deux ?…)

Rétablissement de la peine de mort pour les peines les plus graves (point 14) (cette mesure doit être par ailleurs être soumise à référendum parce que son rétablissement comme sa suppression touche aux libertés fondamentales, même si cette dernière a été avalisée par le Congrès en France et par le droit européen plus globalement; car, contrairement à une conception bien superficielle de l’universel, celui de la dignité humaine, il n’est pas sûr que sa suppression ait été si favorable à l’équilibre psychologique des familles de victimes…D’un autre côté son rétablissement aurait un tel coût, multiforme, qu’il semble bien plutôt sage d’envisager à une réelle détention incompressible pour les meurtres prémédités).

Rétablissement des quartiers de haute sécurité en prison (il faut demander l’avis des personnes ayant à charge les pénitenciers pour se prononcer sur une telle question car c’est une chose de séparer les éléments dangereux des autres détenus, cela en est une autre de les restreindre dans des lieux hostiles…).

Renforcement des moyens de la police et de la justice (une évidence, que l’on voit mal mis en oeuvre si l’impôt est supprimé…à moins d’expliquer qu’il s’agira de réorienter divers budgets vers eux, par exemple ceux aidant artificiellement les entreprises ou supportant des administrations pléthoriques ou à qui on interdit de s’ouvrir au privé… Dans cette proposition FN rien n’est précisé, ne serait-ce que l’idée d’une contractualisation des tâches de service public…)

Isolation des toxicomanes
(cette mesure ne veut rien dire en soi, surtout si l’on ne précise pas leur diversité, (usagers, dealers) et puis cela renvoie à un débat bien plus général sur le pourquoi de la prise de drogues, touchant de plus en plus jeune certains adolescents de tous milieux et plongés dans un environnement familial, techno-urbain, complexe qui ne peut être abordé par des solutions répressives ou restreignant le rôle de la femme au métier de mère alors que la relation parent-enfant s’est aussi complexifiée…)

International

Sortie de l’Union européenne, dénonciation des traités européens (point 1 des propositions en la matière)

(Il est une chose que de demander des réformes afin que soit respecté la philosophie politique qui a permis la construction de l’Europe, à savoir le principe de subsidiarité (ou comment déléguer à l’échelon supérieur ce que l’on ne peut pas faire au niveau local considéré) principe qui a été galvaudé au profit d’une conception centralisatrice présupposant qu’une norme supposée universelle et juste doit être applicable telle quelle, -et cela a été sanctionné en mai 2005-, il est autre chose que de se retirer d’un giron, plus encore, d’un corps, dans laquelle la France est l’un des membres les plus importants.

Cette amputation de toute façon doit être soumise à référendum parce qu’il faudra bien montrer qu’il est toujours très aisé de s’en prendre à l’Europe alors que le Conseil européen regroupe les chefs d’Etats et que la France avait tout le loisir de mettre son véto aux propositions de la Commission si elles les jugeaient incompatibles avec ses intérêts vitaux…Encore une fois, le FN préfère jeter le bébé avec l’eau du bain).

Rester maître de nos frontières ( point 15 , chapitre immigration) ( là on peut atteindre des sommets insoupçonnés, hormis peut-être sous les dictatures communistes et arabo-islamiques, car s’il s’agit de rester maître chez soi, rien à dire, mais s’il est question de freiner tous les flux, alors, là, oui, il y a matière à contestation…).

Se retirer de l’OTAN et de l’UEO ( point 6 ) ( Le FN fait ici du gaullisme sans Chirac et pourtant s’aligne sur des positions anti “anglosaxonnes” d’un goût douteux à propos de l’Irak :

le comportement barbare du monde anglo-saxon dans cette région n’a plus à être prouvé. La France doit cesser de s’associer, de près ou de loin, à cette politique criminelle et dangereuse. Elle exigera la levée immédiate et sans contrepartie de l’embargo, l’Irak étant de toute évidence désarmé. Elle prendra l’initiative d’un plan international de remise en état de ce pays. Elle usera, dans ce sens, de son droit de veto au Conseil de sécurité des Nations Unies” (point 15, chapitre politique étrangère ).

Ce passage, odieux, -(en particulier l’emploi du terme “barbare”…alors que Saddam Hussein a causé la mort de plus de trois millions de personnes…On se demande d’ailleurs si entre le député UMP Julia, Le pen, et Chirac, il n’y a pas là une vitrine parfaitement pure de la PAF… ), un tel propos n’a visiblement pas été réactualisé depuis longtemps sur le site du FN…

Il est clair qu’hormis quelques bonnes idées sur la francophonie et certains relations bilatérales, le FN renoue avec une politique de péroraison qui a abouti là où l’on sait…en Algérie et ailleurs…).

Enseignement

Suppression des IUFM, (le problème, c’est la qualité de la formation du corps enseignant, pas telle ou telle structure particulière…Dans ces conditions c’est ce que l’on enseigne aux futurs enseignants qui doit être réformé, en tenant compte des avis de diverses compétences qui se sont élevées ces derniers temps contre le cours actuel pris par l’Instruction Publique depuis qu’elle devenue Education Nationale…).

Enseignement de la morale
, (certes, sous réserve que celui-ci n’implique pas l’obligation donnée aux enfants de participer aux cérémonies, (point 13) comme dans les pays communistes et fascistes, et qu’il n’y ait pas le retour à la méthode où l’on assène au lieu de démontrer pourquoi par exemple la différence entre le bien et le mal n’est pas culturel mais ontologique ; néanmoins, la forme que prend cette différence se décline en normes selon les sociétés et les cultures…et ces normes évoluent avec le Temps…. Par ailleurs il serait judicieux de promouvoir un enseignement de l’image et des médias afin que l’on sache les utiliser et se méfier de leurs effets pervers).

Initiation au Beau (point 17) (oui, s’il s’agit d’apprendre à dessiner, peindre, sculpter…et aussi à manipuler caméras et autres outils de l’art multi-média, car il ne s’agirait pas de réitérer l’erreur fasciste et communiste stalinienne qui a considéré que seuls les canons du beau antique (et donc les outils et cadres formels qui s’y attachent…) auraient le droit de s’exprimer…

Il est préférable d’instaurer un apprentissage des techniques et une histoire de l’art dès le primaire, tout en considérant que l’Art peut avoir au moins trois fonctions : celle de représenter ce qu’il y a de meilleur et de parfait, au sens du sublime, celle de critiquer ce qui ne va pas, celle d’innover dans les formes. Ce n’est pas parce que nous vivons en effet sous la dictature du courant conceptualiste (Klein) et nihiliste dominant l’Art contemporain (en se réclamant d’Adorno) qu’il s’agit de revenir à un canon esthétique dogmatique, au sens non pas académique mais totalitaire…).

Environnement


Lancement d’une politique de la ruralité, (en soi, rien à dire s’il s’agit de la penser aussi en terme de rurbanité…ou comment encourager celles et ceux dont le métier consiste à travailler à distance ou en se déplaçant, de pouvoir s’installer en effet dans ces endroits désertés et qui sont de plus en plus rachetés (tant mieux pour eux) par des retraités ou des personnes aisées européennes).

Il est clair qu’un réel débat doit avoir lieu sur l’environnement, sans le double diktat de certains technocrates et industriels et la pression obscurantiste et anti-science des “alter” dont le projet, de plus en plus clair, consiste à promouvoir une société austère frugale et totalitaire qui va évidemment à l’encontre de nos libertés fondamentales…)

Restauration des mares (dixit 20 minutes…, en réalité le FN parle de ” disparition des zones humides (le Marais poitevin a perdu plus de la moitié de sa surface en 25 ans) dans la partie intitulée “LA DÉGRADATION DES PAYSAGES ET DE L’HABITAT “. Que dire sinon un oui à toute bonne solution ?…)

Défense des animaux
(point 22) (s’il s’agit de supprimer les façons hallal et cacher de tuer les animaux, oui…ce que confirme le programme du FN… idem quant à l’encadrement des expérimentations, point 23…)

Modifications de la Constitution


Inscription :

-de la préférence nationale (emploi, logement)point 1:

(cette modification proposée mélange l’économie et l’insertion, elle ne tient pas compte par exemple des impératifs en matière économique où ce qui compte c’est la compétence non la couleur de peau ; s’il s’avère que certains emploient plutôt des immigrés dans le bâtiment, ce n’est pas parce qu’ils seraient les plus mal payés, mais parce que ces métiers n’attirent pas : plus de 500 000 emplois en France ne sont pas dotés, c’est plutôt dans cette direction qu’il faut agir ; tout en réformant du côté du logement les lois qui protègent bien trop les locataires, ou qui, en effet, indifférencient en matière d’octroi et de protection sociale les détenteurs de la nationalité française et les étrangers.

Néanmoins, s’agissant de la protection sociale, la solution consiste beaucoup plus à sortir du monopole de la sécurité sociale que d’engager une chasse au faciès ; s’il s’agit plutôt de pousser les étrangers à prendre la nationalité française s’ils veulent avoir les mêmes droits -et aussi les mêmes devoirs-, le problème des déficits et des aberrations en matière de prestation (comme celles versées à l’ex-immam de Vénissieux) ne pourra être résolu qu’en passant simutanément vers une ouverture de la concurrence et une mutualisation des risques lourds puisque en effet l’on peut pas seulement raisonner en terme de malus/bonus en matière de santé… L’Observatoire International des Libertés a d’ailleurs des propositions en la matière…).

-du droit à la viepoint 1 du chapitre consacré à la famille– ( s’il s’agit d’interdire l’expérimentation sur les cellules souches des embryons surnuméraires, il est clair que cela remet en cause un certain nombre de libertés fondamentales qu’il s’agit de trancher par référendumD’ailleurs les prétentions du Comité bio-éthique en la matière doivent être également revisitées, il faut signaler d’ailleurs que les mêmes qui s’acharnent de façon virulente sur Georges W. Bush partagent sa conviction en la matière…).

-du taux maximal des prélèvements obligatoires –point 1 du chapitre fiscalité (pourquoi pas... s’il y est aussi intégré la question des charges sociales et de leur organisation…).

-retour au mandat présidentiel de sept ans :

(Étrangement, dans le chapitre réservé aux Institutions, il n’y a pas un mot sur le… Parlement !

du moins sur le site du FN: III INSTITUTIONS : RESTAURER L’ETAT.

Qu’est-ce à dire ? Qu’il s’agit d’un retour déguisé à une monarchie ? Il est certes bien question de décentralisation communale, de constitution de ” Provinces”, d’un Etat “régalien” qui ” n’est pas, comme pour les libéraux ou les socialistes, une fin en soi” est-il écrit, et fait la chasse à ” l’élu refusant de révéler son appartenance à une organisation secrète” (point 14). Il y a bien la “suppression de l’ENA (point 13), mais point de Parlement, sans doute remplacé par la fonction référendaire élargie…Pour retrouver un semblant de référence, il faut aller sur la partie intitulée “Citoyens” où il est dit (point 4 ) qu’il faut ” instaurer le scrutin proportionel ” (faute d’orthographe sur le mot proportionnel authentique ) : ” Le scrutin proportionnel doit être adopté pour les élections législatives et les élections locales. C’est une condition essentielle pour le rétablissement d’une démocratie concrète, car celle-ci exige que tous les Français puissent être représentés lorsqu’il est question de leur avenir ou de leurs impôts. Le mode de scrutin doit cesser d’être l’objet de fluctuations politiciennes”. Point final, on glisse donc vers un régime présidentiel avec chambres d’enregistrement et pratiques référendaires pour tâter le pouls du peuple “souverain” et…c’est tout !… Il va de soi qu’une telle suppression, de fait, du Parlement est une atteinte aux libertés fondamentales.

Remarque : Il serait possible de rénover le Parlement en confiant au Sénat le rôle de coordonner les missions locales (confiées aux communes et aux départements sous la supervision aposteriori des régions et de l’Etat) et de superviser aussi les missions nationales confiées spécifiquement cette fois aux Régions (en lien avec le Gouvernement) afin que leur autonomie soit compensée par le souci national ; tandis que l’Assemblée Nationale serait chargée des affaires européennes et internationales…

Culture


Valorisation du patrimoine, ( Certes…)

Promotion des “bonnes musiques” (point 13) ( L’Etat (et Collectivités) doivent cesser d’intervenir dans la Culture. Il est préférable que les citoyens, via un chèque culture déductible des impôts -identique au chèque environnement et au chèque scolaire dont parle le FN erspectivement dans sa partie environnement et dans sa partie enseignement – de promouvoir la forme de leur choix… )

Fin des “aides pour le rap et la techno”, (point 13) ( Idem…ce n’est pas le rôle de l’Etat et des Collectivités…Le FN ne fait au fond qu”inverser les “prébendes” en consacrant grande musique et art antique…Le problème n’est pas tant de promouvoir ce qu’est formellement ” LE BEAU, LE BIEN, LE VRAI ” comme le prétend le FN, mais de faire en sorte que le citoyen puisse, lui-même, avoir la capacité intrinsèque de comparer telle ou telle forme avec ce genre de canons…car les formes évoluent, seules les fonctions distinctives, ontologiques, perdurent…ou la revanche de Platon sur Aristote ? Non, leur articulation comme le pensait Hegel…ou l’Identité qui insère en elle la Différence apportée par l’esprit du Temps… )

création d’une juridiction des médias, (point 3 des propositions du chapitre ” Citoyens”) (Le tout sera de savoir si cette instance sera réellement indépendanteor comme le Parlement est quasiment inexistant dans le programme du FN…un tel contre-pouvoir, puissant, doit lui-même rendre de comptes… )

Conclusion

Pour l’essentiel, ce programme vérifie bien l’adage de Raymond Aron lorsqu’il authentifiait dans les récriminations communistes “une part de vrai”, d’où précisément la possibilité de s’ancrer en politique et de prétendre apporter sa pierre au Politique…

Sans partager l’outrance de certaines propositions, telle que la notion de ” génocide culturel” (section culture), ou de “comportement barbare” pour parler de la politique des “anglo-saxons” en Irak, nombre de réflexions méritent que l’on s’y attarde parce que certains aspects du diagnostic ne sont pas faux, par exemple en matière d’enseignement, de culture, d’environnement, d’immigration, de protection sociale…

Par contre en matière économique, internationale, institutionnelle, sociétale, il y aurait beaucoup à dire, en particulier le retour au franc, la sortie de l’UE, le confinement de la femme dans son rôle de mère de famille, l’embrigadement de la jeunesse, bref, comme si le retour du balancier idéologique qui s’attarde encore en effet dans l’atour du nihilisme et de l’implosion cynique, devait, automatiquement, basculer vers son immédiat contraire où le retour à l’ordre ancien, supposé âge d’or, le bon vieux temps…Mais lequel ? Celui des années 30 ?…

Car il faut se méfier de la configuration suivante : le fait que deux pôles, l’anti-capitalisme et l’anti-cosmopolitisme prétendent apporter les réponses nécessaires aux questions de notre Temps, et ce en s’appuyant sur certaines vérités, alors que leurs solutions, loin de résoudre les problèmes ne feront que les aggraver…

Même s’il ne s’agit pas de pratiquer l’amalgame entre le FN et la nébuleuse en train de se constituer aux confins de l’alter-islamisme, il convient de se demander si celui-ci ne donne pas en fin de compte des armes à celle-ci tant il déploie certains aspects caricaturaux qui au fond discréditent certains outils indispensables pourtant à la rénovation de la France.

Mais n’en est-il pas de même pour certains autres partis ?

C’est ce que nous verrons bientôt…

Évaluation de LSA Oulahbib, membre de l’Observatoire International des Libertés (OIL) ; le même passage au crible sera appliqué à tous les programmes, les critères d’appréciation seront publiés ultérieurement lors de la Première assemblée inaugurant le lancement officiel de l’Observatoire International des Libertés (OIL).

Tous les commentaires sont les bienvenus, à la suite de l’article sur resiliencetv, comme à l’adresse mel suivante :

observatoirelibertes@free.fr

Une réflexion sur « Banc d’essai des programmes présidentiels (1) : Jean-Marie Le Pen »

  1. Ping : Gagner Des Sous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :