7 février 2023
Non classé

Prêtre décapité au nom de l’islam

Il y a quelques jours, Paulos Amer Iskandar, un prêtre orthodoxe a été enlevé en pleine rue de Mossoul, sur la terre de ses ancêtres (présents dans le pays bien avant l’islam). Les ravisseurs, agissant au nom d’un groupuscule islamique, ont réclamé une rançon considérable pour le libérer, puis n’obtenant pas de résultat faute de moyens de sa famille, ils l’ont décapité, et ont jeté son corps dans la rue.

Nageeb Mekhail, un prêtre catholique ami de la victime a témoigné avant-hier à une radio chrétienne. Il affirme que les ravisseurs ont téléphoné à la famille de Paulos pour expliquer qu’en raison du refus du prêtre de se convertir à l’islam, ils lui trancheraient la tête. Mais, ont-ils précisé, ils mettraient son corps décapité dans un sac pour que son sang impur ne pollue pas, en tant qu’infidèle, la terre irakienne de l’islam.

857 : Rodrigue en Espagne. 2006 : Paulos en Irak. Martyrs de la foi parmi tant d’autres, tous deux des hommes de Dieu agressés dans leur propre pays par une rage meurtrière sous prétexte religieux. En 11 siècles et demi, qu’est-ce qui a changé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :