25 septembre 2020
Non classé

REVUE DE PRESSE (Proche-Orient) DU 13 mars

Darfour : Khartoum disposé à accepter un rôle très limité de l’ONU


Le président du Soudan Omar el-Béchir fait un tout petit geste et accepte de voir les Nations unies jouer un rôle très limité de soutien des troupes de l’Union africaine au Darfour. Toutefois, il refuse l’utilisation d’hélicoptères et d’avions de reconnaissance, demande une réduction des forces au sol, et exclut la présence d’une police internationale dans les villes et les secteurs contrôlés par le gouvernement, selon un document obtenu par l’agence américaine Associated Press, lundi 12 mars.

L’obtention de cette “concession” du dictateur soudanais survient le même jour où était rendu public à Genève un rapport sans détours sur le Darfour d’une mission de l’ONU sur les Droits de l’homme et selon lequel les “crimes à grande échelle” s’y poursuivent, orchestrés par Khartoum, a rapporté l’Associated Press.

“Les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité se poursuivent dans toute la région”, note ce rapport de 35 pages, rédigé par cette mission dirigée par le prix Nobel de la paix Jody Williams et exhortant la communauté internationale à faire plus, avec l’obligation urgente de protéger les civils dans cette région de l’ouest soudanais en guerre depuis 2003.

Le gouvernement soudanais a “manifestement échoué à protéger la population du Darfour contre des crimes internationaux à grande échelle, qu’il a lui-même orchestrés et auxquels il a participé”, peut-on notamment lire dans ce rapport.

Moscou retarde le lancement du premier réacteur nucléaire iranien


L‘entreprise publique russe chargée de la construction de la première centrale nucléaire iranienne à Bushehr a prévenu lundi 12 mars que le lancement du réacteur, prévu en septembre, serait repoussé en raison de retards de paiement imputés à Téhéran, a rapporté la télévision Al-Arabia.

Les Russes accusent les Iraniens de ne pas avoir versé la totalité de leurs versements mensuels de 25 millions de dollars pour les travaux de construction de la centrale de Bushehr au cours des derniers mois.

Une accusation contestée par Téhéran, qui laisse entendre que Moscou cherche plutôt une excuse pour retarder la mise en route de cette centrale nucléaire sous la pression de la communauté internationale.

Solana au Proche-Orient


Le chef de la diplomatie européenne Javier Solana a entamé lundi 12 mars à Beyrouth des discussions destinées à essayer de trouver une issue à la crise libanaise, objet d’une tournée de trois jours au Proche-Orient qui le mènera ensuite en Arabie saoudite après son passage en Syrie le mercredi 14 mars.

Après s’être entretenu avec le Premier ministre Fouad Siniora, soutenu par les Occidentaux, et le président du Parlement Nabih Berri, chef du mouvement chiite Amal et proche du Hezbollah, Solana s’apprête à visiter Damas pour tenter d’obtenir un “changement d’attitude” de la Syrie à l’égard du Liban, rapporte le quotidien libanais An-Nahar.

Depuis trois mois, l’opposition menée par le Hezbollah et la frange maronite de Michel Aoun des manifestations pour tenter de faire tomber le gouvernement Siniora, dans lequel il réclame de plus grands privilèges, notamment un pouvoir de veto.

Elections mauritaniennes : vers un régime démocratique ?


L‘ancien ministre Sidi Ould Cheikh Abdallahi était légèrement en tête du scrutin présidentiel en Mauritanie avec 23% des voix, devant l’autre grand favori du scrutin, le vétéran de l’opposition Ahmed Ould Daddah, à 21%, selon des résultats partiels portant lundi 6 mars sur le dépouillement de 65% des suffrages, a rapporté la chaîne qatarie arabophone Al-Jazeera.

Un second tour devrait avoir lieu entre deux principaux favoris de ce premier scrutin libre. Ces élections, supervisées par des observateurs internationaux, sont peut-être une première dans le monde arabophone où à l’exception du nouveau régime irakien et de la fragile démocratie libanaise, la grande majorité des Etats (membres de la Ligue arabe) sont gouvernés par des régimes despotiques de tendance militaire nationaliste ou traditionaliste théocratique.

L’Iran émet un nouveau billet de banque portant un symbole nucléaire


L‘Iran a mis en circulation lundi 12 mars un nouveau billet de banque portant un symbole nucléaire, une initiative destinée à présenter comme irréversible le programme national d’enrichissement d’uranium face aux menaces de sanctions internationales, a rapporté le quotidien Kayhan.

Le nouveau billet d’une valeur faciale de 50 000 rials iraniens (4,10 euros) est le billet de plus grande valeur désormais en circulation. De couleur orange, vert et bleu, il présente en symbole nucléaire des électrons tournant autour d’un noyau sur une carte de l’Iran.

Le billet comporte également une brève déclaration attribuée à Mahomet : “les hommes de la terre de Perse parviendront au savoir scientifique même s’il se trouve aussi loin que les Pléiades”. Les Pléiades constituent le plus célèbre amas d’étoiles du ciel.

Israël rappelle son ambassadeur au Salvador retrouvé nu et ivre !


Israël a rappelé son ambassadeur au Salvador, ce dernier ayant été retrouvé nu, ivre et bâillonné dans le jardin de sa résidence, a annoncé une porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Lors de cet incident qui remonte à deux semaines, le diplomate Tsuriel Raphael portait en outre plusieurs gadgets sexuels, selon les médias. Une fois libéré, il a déclaré à la police qu’il était l’ambassadeur d’Israël, a rapporté le quotidien israélien Haaretz, lundi 12 mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :