24 septembre 2020
Non classé

Peut-on dire n’importe quoi en politique ?

Le Pen, en bon petit germain, l’accuse de racines étrangères, haro sur le baudet ! Hollande, en (r)oquet du dimanche prend Bayrou à témoin et parle de danger comme s’il s’agissait d’une maladie contagieuse ou d’une attaque militaire et personne ne mouise ; Besancenot le camelot aussitôt s’échauffe, et en pleine ruade, parle de “rue”: prépare-t-il un “coup” comme les bolcheviks en 17 alors qu’ils avaient été mis en minorité par les mencheviks ? Puisque tout ce qui va mal serait la faute du marché… Mungabe, qui a ruiné l’ex-Rhodésie en 25 ans hoche la tête, Fidel aussi, que des amis pas touche !

Racaille, mouton, baignoire, mots à bannir honnir, RMI, SMIC, CMU, mots à bénir, embellir, ordre juste en faisant payer les riches : à l’assaut de Monaco bientôt par Arnauld de Montebourg ; et si la France était une Rhodésie qui s’ignore?…

On peut dire n’importe quoi en politique. N’importe quoi ? N’importe quoi. Mais il faut que cela soit “vu à la TV”. Sinon quoi? Sinon cela ne marche pas :plus c’est gros (“il” bat sa femme) plus “ça” passe en subliminal ; foin des programmes ou alors en paillettes : pour cent ici pour cent là, pourceaux ici et là, scrogneugneu, handicapés, mal-logis, souffrance, petits, petites retraites : un mot d’ordre fort : qui fera pleurer le plus juste dans les chaumières le 2 mai au fond de la forêt France tandis que le loup mondialisation rode dehors, mais aussi dedans il s’appelle Sarko et Ségo c’est le petit chaperon rouge, cours vite petite, à moins que cela soit la chèvre de monsieur Séguin (bien au show lui à la Cour des Comptes)?

50 milliards, 20, revalorisation, libération, plus, moins, et moi et moi émoi hurle Bayrou qui se voyait en Bayard maugrée-t-il parfois, hagard, rue Bayard…

Comment faire ? Ce nouveau “que faire”. Comment transformer en effet un carosse en citrouille se demande la sorcière Ségolène. Facile ! au train où vont les choses il suffit de laisser filer le bas de laine de Pierrette et son pot au lait… Mais Sarko ferait-il mieux que jouer le rôle du renard lorgnant le corbeau ayant en son bec un fromage ? Vaste question car personne ne sait qui joue le rôle du fromage this time…Pas moi. Vous ?…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :