31 janvier 2023

Poste:confusion mentale

Forts d’au moins 1,6 million de suffrages sur l’avenir de La Poste, les organisateurs de la "votation citoyenne" (sic) veulent aller beaucoup plus loin, en clair que rien ne bouge à La Poste.
 
    Pour ce faire, ils estiment qu’il faut maintenant organiser un référendum national en espérant, sans doute à bon droit, que le président SARKOZY fasse volte-face et mange son chapeau.
 
    Outre que cette posture n’aurait d’autre résultat, à terme, que de signer la mort de La Poste, tout cela n’a plus aucun sens dès lors que la (fausse) droite a décidé, préventivement, de se coucher.
 
    Sur Canal +, le ministre Xavier DARCOS affirme : "Moi, si demain je me présente dans un bureau de poste et que je dois voter pour ou contre la privatisation de La Poste, je mettrai un bulletin ‘NON’ (…)".
 
    Plutôt deux fois qu’une, le ministricule Christian ESTROSI renchérit en ironisant (?) sur RTL : "S’il y a un gouvernement qui veut privatiser La Poste, je cours au premier bureau de la CGT voter contre".
 
    Sur Europe 1, le président socialiste de la commission des finances de l’Assemblée nationale, Didier MIGAUD, appelle le gouvernement à proposer aux Français un "vrai référendum".
 
    N’en jetez plus, la cour est pleine ! J’ai rarement observé une telle accumulation de confusion mentale au sein d’un gouvernement pourtant supposé moderniser la France. Une vraie Bérézina !!     

Librement !
Membre du Parti libéral démocrate
http://sully1.typepad.com & http://cozop.com/sully1/
02400 FRANCE
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :