28 janvier 2023

Les Palestiniens renonceront-ils au caractère “arabe” de leur “État”?

Il n'est pas possible de penser autrement : en effet, s'ils mettent en doute le caractère "juif" d'Israël, c'est qu'ils renoncent également à se réclamer d'une quelconque identité arabe, et vont même pour le prouver, démissionner de la Ligue Arabe, comme voulait le faire l'Irak avant de se rétracter. Dans ce cas, les Juifs des implantations peuvent rester sans souci, et, bientôt,  une union, fédérale même, organisera les deux États concernés, Israël et la Palestine.

Mais s'ils ne le font pas, si les Palestiniens refusent de remettre en cause la nature arabe de leur identité donc de leur combat, c'est qu'ils ont en fait comme objet d'éliminer déjà tout Juif de leur futur État, tout en critiquant le fait qu'Israël en fasse autant. Ceci est donc une ruse, ajoutée à l'autre ruse, celle de demander le retour de plusieurs millions d'entre-eux au sein même d'Israël c'est-à-dire même pas dans le futur État Palestinien.

Et s'il s'agissait de définir Israël comme État Hébreux, comme le préconise David Belhassen, dans lequel "juivophones" et arabophones vivraient ensemble tout en admettant leur singularité parce qu'ils seraient fiers d'être ensemble Hébreux ?…. Ce souhait restera un voeu pieux tant que les dirigeants arabes resteront dans l'idée de domination unilatérale. La leur. Uniquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :