21 octobre 2020

Le confinement ne marche pas

Plus l’Italie se confine plus le nombre de morts augmente (hors autres pathologies dont le nombre reste inconnu ces temps-ci hormis mondialement : près de 57 millions par an) alors qu’à Taïwan la vie continue. En Suède aussi. Et ce n’est pas parce que ce pays aurait du “retard” quant à l’impact de la vague comme le prétendent nos simulateurs (adeptes de tous ces modèles spéculatifs qui ont fait reculer Boris Johnson) mais bien parce que tout en amont (dès fin janvier) les Autorités taïwanaises ont pris des dispositions de dépistage et d’isolation sans confiner tout le monde, tant et si bien que la situation aujourd’hui est sous contrôle (voir tableau interactif). Et ce n’est pas le seul pays dans ce cas (la Russie par exemple, aux chiffres contestés par les simulateurs néanmoins).

Aussi les idées stipulant que les pays les plus touchés seraient en “avance” dans l’épidémie et que seul le confinement absolu reste la bonne solution n’ont pas été vérifiées par les faits. En Chine ne serait-ce pas plutôt la montée en puissance de l’offre médicale qui aura inversé la courbe ?… L’Allemagne a plus de cas et moins de morts. Pourquoi? Répondre comme un mantra que la maladie n’a pas “encore” frappé et quand elle le fera il y aura des “millions” de morts si “rien n’est fait” (sauf que personne ne dit de ne rien faire…) cette prédiction bardée de chiffres simulés  (à l’instar des prévisions sur le climat) s’avère de plus en plus erronée si ne sont pas pris en compte d’autres éléments comme la capacité d’absorption du système de santé, la prévention par test systématique, le renforcement des défenses immunitaires, elles-mêmes étant liées à une spécificité symbiotique, par contrée, et par âge, la présence d’une poly-pathologie ou non (cas italien) le type de nutrition, la pratique du sport qui renforcent les défenses immunitaires…

D’ici dix à quinze jours on verra bien si les simulateurs alarmistes avaient raison (alors qu’ils ont sous-estimé dès le départ les dépistages précoces comme à Taïwan, en Corée du Sud, en Israël…).  Si l’Inde, le Brésil, l’Afrique par exemple vont être massivement touchés étant selon eux en “retard” (l’Inde ayant fermé ses frontières et dépisté bien en amont …).

Rappelons enfin que tout a été fait au début en dépit du bon sens ne serait-ce que la non isolation des militaires dans l’Oise à leur retour, le non dépistage systématique dès cette époque afin d’isoler les personnes contaminées afin qu’elles puissent constituer leurs anticorps sans surcharger les plus sensibles comme les personnes âgées, celles-ci composant, tout de même, et quoi qu’en disent les partisans du confinement absolu la majorité des décès.

Maintenant nous basculons d’un excès à l’autre: observons en effet que les pourfendeurs médiatiques et autres néo-moralistes s’en prennent à tous ceux qui vont prendre l’air, sans dire un mot sur ce qui se passe dans les “quartiers sensibles” (ou à Naples) la vie continuant son cours, et le critiquer reviendrait à être “raciste” selon l’actuelle porte-parole du gouvernement français… On verra bien, là aussi, si, dans ces quartiers, le non confinement visible aura créé « l’hécatombe » promise.

Voir aussi :

Covid-19 : fin de partie ?!

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :