accord syndicats/patronat sur les 35 h : de quoi se mêle le gouvernement conservateur ?

Parce qu’il n’arrive pas à se rendre compte que ce n’est pas par le dirigisme mais par la réduction réelle des coûts via la réorganisation d’ensemble des charges sociales que les entreprises seront intéressées à augmenter le pouvoir d’achat de leurs salariés.

Le gouvernement conservateur se gargarise de faire des réformettes alors que l’essentiel manque, à savoir la remise à plat de ce qui permet la dynamique de croissance. Mais aveuglé par son étatisme et aussi par sa fascination envers la gauche caviar-écolo il étouffe la confiance, refragilise le dialogue syndicats-patronat, envenime la situation sur tous les plans, ce qui promet une rentrée des plus malsaines alors qu’un été pourri s’annonce, mettant à mal toutes les galéjades sur le dit réchauffement climatique que l’animateur de télévision Nicolas Hulot persiste pourtant à agiter de façon imperturbable.

Shirley Loral 11/6/2008

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 387 vues

Tous les articles de Shirley Loral

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.